Chasseurs d’Ombres acte 1.

Il est peu habituel que je découvre l’adaptation cinématographique avant le bouquin (dit la meuf qui n’a toujours pas lu Hunger Games, SHAME) et c’est pourtant ce qui s’est produit avec The Mortal Instruments. Je suis tombée un peu par hasard un soir sur le film et je dois dire que j’ai carrément adhéré à l’univers. Il ne m’a pas fallu une semaine pour acquérir le premier tome après ça.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(bien sympathique la couverture, vous en conviendrez)

Clary, quinze ans, débarque avec son pote Simon dans une boîte un peu creepy, le Pandémonium et assiste à une exécution en règle (qui a échappé à tous les êtres en présence, c’est pas l’héroïne pour rien). Les personnages impliqués sont tous étranges et Clary va le comprendre, quand elle fera connaissance avec la société secrète (et avec Jace le BG) des Chasseurs d’Ombre, une poignée d’individus super entrainés au fight contre les démons. Les choses vont cruellement s’accélérer quand sa mère sera kidnappée. Aussi Clary devra t-elle définitivement s’associer à ses nouveaux alliés pour la retrouver.

La cité des ténèbres (Tome 1 de la série The Mortal Instruments) se lit d’une traite, et pour cause, l’histoire est franchement captivante et tous les ingrédients sont réunis pour qu’on n’ait plus envie de relâcher le bouquin avant le mot END. On prend d’abord beaucoup de plaisir à suivre le parcours des différents personnages, qui ont tous une personnalité bien affirmée. Clary est loin de l’archétypes de l’adolescente un peu nunuche, elle prend vite conscience du caractère urgent de sa situation et se démène presque aussi bien que ses petits copains entrainés depuis le biberon. Jace, l’autre personnage principal, est bien plaisant dans le rôle du type un brin (carrément) arrogant et participe avec Simon (l’équivalent d’un moldu de base) à l’aspect comique très présent dans le roman. J’ai également aimé que l’histoire soit très ancrée dans New York (notamment le passage avec les Frères Silencieux), les frontières entre le réel et l’imaginaire en sont d’autant plus poreuses. Et puis c’est agréable à lire (même si l’écriture/la traduction n’ont rien de transcendant à mon goût), l’action démarre tout de suite et il y a très peu de temps morts.

Le film est plutôt fidèle à la trame du roman même si la fin est beaucoup moins intense à l’écran selon moi. Ils en ont rajouté dans le fun, et c’est en grande partie ce qui m’a plu. Le personnage d’Alec Lightwood (chasseur d’ombre itoo) a une dimension comique quasi absente dans le livre, après ça plait ou ça ne plait pas. Moi, j’adhère : si vous voulez vous pencher sur le film, guettez ses répliques, elles sont juste épiques. Le choix des acteurs est plutôt judicieux également. Mention spéciale à Lily Collins ( la fille de Phil, quand je l’ai appris, je suis tombée de ma chaise) qui après Blanche Neige, nous prouve encore une fois qu’on peut être jeune, jolie et BADASS.

Cassandra Clare, The Mortal Instruments, Tome 1 La cité des ténèbres, Pocket Jeunesse. 

The Mortal Intruments, La cité des ténèbres, de Haral Zwart, avec Lily Collins et Jamie Campbell Bower. 

Publicités

8 réflexions sur “Chasseurs d’Ombres acte 1.

  1. Bon je suis complètement d’accord avec toi pour le film. Je dois d’ailleurs avoué que je l’ai préféré au livre. La lecture du premier tome m’avait laissé un mauvais souvenir par rapport à un élément de l’intrigue du coup je n’ai jamais songé à continuer la saga. Mais vu qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, pourquoi pas :p.

    J'aime

    • Perso, j’aime les deux mais c’est vrai que j’ai peut-être été plus sensible au film aussi (et c’est rare, l’inverse est souvent plus vrai) justement parce qu’il est vraiment rythmé et drôle. Je vais poursuivre la saga et j’espère que les adaptations vont suivre, mais rien n’est moins sûr.

      J'aime

  2. Eh bien à mon tour de découvrir ton blog et houhou je sens que je vais m’y plaire, j’ai lu quelques billets et j’adore le ton (puis il y est fait mention de licornes et là, il ne m’en faut pas plus ^^). Et comme je suis fan des bouquins de Cassandra Clare, c’est ici que je laisse mon premier petit mot 🙂
    Par contre, j’ai détesté le film j’ai trouvé que c’était un vrai carnage 😛

    J'aime

  3. Moi aussi j’ai vu le film sans avoir lu le livre, et je l’ai d’ailleurs trouvé bien sympa à ma grande surprise. Du coup j’ai peur d’être déçue par le roman, mais en même temps j’ai envie d’en savoir plus, DONC.

    (j’avoue il est déjà sur ma liseuse en plus)

    J'aime

    • Si tu as aimé, je ne pense pas que tu seras déçue par le bouquin, les deux se valent à mon humble avis. Ceci dit le film est bien plus drôle et c’est une chose que j’ai regretté en le lisant, de ne pas retrouver les répliques cultes de certains personnages.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s