Looking for Alaska

Je crois que c’est officiel, je suis irrémédiablement et tout aussi platoniquement amoureuse de John Green. Après mon énorme coup de coeur (partagé avec une grande majorité de la blogosphère je crois) pour Nos Etoiles Contraires, je devais lire Qui es-tu Alaska ?, autre roman ado de sa composition. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai point été déçue.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Qui es-tu Alaska ?, c’est d’abord une histoire de parallélisme : le roman s’ouvre sur « Cent trente-six jours avant » et s’achève sur « Centre trente-six jours après ». Avant quoi ? Après quoi ? Comptez pas sur moi pour vous aiguiller les enfants.

Tout ce qu’on sait, c’est que Miles veut quitter son ennui en Floride pour un « Grand Peut-Etre » au lycée de Culver Creek, en Alabama. Et l’adolescent maigrichon qui connait sur le bout des doigts les dernières paroles des gens célèbres va vite se faire à son coturne, Chip, dit « Le Colonel », aux petites gue-guerres entre les fils de bourges et les fils de rien, aux clopes et au rosé tiède, mais surtout, surtout à Alaska Young, la fille la plus sexy et la plus barrée qu’il ait jamais rencontrée.

John Green se distingue une fois encore par l’exigence de son écriture, par cette volonté de coller au plus près de cette période d’adolescence qui lui est chère, sans triche, sans édulcorant : un peu de mal-être, beaucoup d’expériences, le tout retranscrit dans un style brut et sensible. Les personnages sont travaillés, et toute l’ambiance tient aux détails : Alaska, ou la fille aux ongles de pieds vernis en bleu, Miles et son obsession des couches de vêtements qui le séparent des filles qu’il désire…

Inutile de spécifier que la langue/traduction est géniale : je ne sais combien de citations j’ai eu envie de punaiser au-dessus de mon lit comme une adolescente de quatorze ans pendant que je lisais ce bouquin. Qui es-tu Alaska ? fait la part belle à la littérature dans ce qu’elle a de plus immédiat.

1794690_10152211315796645_1346669949_n

Pas de blagues, jetez-vous dessus.

 

John Green, Qui es-tu Alaska ?, Gallimard Jeunesse.

Publicités

14 réflexions sur “Looking for Alaska

  1. Ce livre est dans ma PAL depuis des mois sans que je puisse y toucher par peur d’être déçue après Nos Etoiles Contraires.. Mais je crois que ton article va le faire plus rapidement que prévue :d Tu n’as pas trouvé la partie des « après » moins bonne ? C’est ce que j’ai lu dans quelques chroniques et ça me fait un peu peur…

    J'aime

  2. Je l’ai lu en français il y a deux ans et je n’avais pas accroché à l’histoire (sans compter que j’avais deviné tout de suite de quoi il retournait) mais en revanche j’avais adoré la plume de John Green ! Du coup, j’ai décidé de le relire en VO, je l’ai donc racheté et là je crois que je vais le sortir de ma PAL, vu que je viens de finir mon livre en cours et que je ne savais pas avec quoi enchaîner !

    J'aime

  3. Purée je suis trop en retard sur les blogs de tout le monde ><. Il me tente pas mal celui-là mais faut d'abord que je passe ma phase overdosée des romans adolescents au lycée qui découvrent la vie x). Je me tâte à lire Nos étoiles contraires depuis 2 ou 3 jours. Qui vivra verra!

    J'aime

  4. Personnellement je n’ai pas eu le coup de coeur que j’attendais. Je crois que c’est surtout parce que je m’attendais à quelque chose d’aussi bien que Nos étoiles contraires et malheureusement ça n’a pas été le cas. Dommage!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s