Sympathy for the devil

Quand je suis tombée sur Moi, Lucifer sur la blogosphère, j’ai immédiatement bugué : « What ? Une autobiographie du diable ?… OKAY AMAZON NOW. » Un titre académique, pour une oeuvre qui l’est infiniment moins : Moi, Lucifer n’est ni plus ni moins qu’une petite pépite à l’usage de tous ceux et celles qui n’ont pas froid aux yeux : bah ouais, le démon c’est pas Jo-le-rigolo non plus.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(Je suis fan de la couv’ ambiance bad boy crade)

Lucifer, pour tromper l’ennui, et parce qu’il est de nature un peu indécise, a scellé un pacte (ça, si c’est pas un truc de diable) avec l’archange Gabriel : s’il parvient à vivre trente jours dans le corps d’un scribouillard fraichement suicidé et fort peu membré sans trop faire de conneries, il pourra réintégrer le Pink Paradise, rien que ça. (pas la boite de strip-tease, non, l’endroit tout blanc, tout nacré où on chante les louanges du big boss). Le seigneur des ténèbres (avant Voldy) va découvrir les joies et les horreurs de la vie terrestre et profiter du peu de talent de Gunn l’écrivain pour rétablir la vérité et écrire le scénario d’un blockbuster sur sa chute.

Ce bouquin est tout simplement jouissif. Pas à mettre entre toutes les mains, c’est cru, c’est immoral, à l’image du narrateur, mais aussi très intelligent. Le regard neuf de l’entité si proche des humains est propice à une critique acerbe de la société actuelle, des villes géantes, à de nombreuses digressions sur les chapitres les plus noirs de l’histoire. Et cette façon de réécrire la bible, de donner son point de vue sur tout parce que, après tout, « j’y étais ».

Gros, gros coup de coeur. Je vais me lancer très prochainement les yeux fermés dans les autres livres écrits par ce cher Glen Duncan, en particulier sa trilogie du Dernier Loup-garou.

« Un mot sur l’humanité – et j’y vais franco, hein. Je suis tombé raide dingue de vous, instantanément.« 

 

Glen Duncan, Moi, Lucifer, Folio SF. 

Publicités

8 réflexions sur “Sympathy for the devil

  1. Mais ça m’a l’air bien cool toussa. Je note.
    Le résumé me fait un peu penser à un tome des Chroniques des vampires de Anne Rice, Mémnoch le démon, si ça te tente c’est chouette (mais bon faut se farcir les quatre tomes d’avant sinon ; même s’ils sont géniaux, ça en fait de la page ; mais ça se trouve tu les as déjà lu et j’écris dans le vent — les joies d’internet).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s