Unbreak Me, the first

Je ne sais pas ce que j’ai en ce moment, mais je ne tombe que sur des héroïnes qui s’appellent Maggie. Je n’ai pas essayé d’interpréter ce hasard à la lumière de mon thème astral mais si ça arrive encore une fois, je jure de faire une incantation anti-Margareth-Mags et consorts. TOUT CA POUR VOUS DIRE… que j’ai craqué récemment pour Unbreak Me. Il faut dire que depuis Beautiful Bastard, je résiste difficilement aux jolies couv’ de Hugo&Cie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce premier tome du diptyque de Lexi Ryan nous présente donc MAGGIE, vingt et un ans, qui après avoir lâché William son fiancé le jour de leur mariage et disparu pendant un an, revient au bercail pour un nouveau mariage : même type, mais changement de mariée, puisqu’il s’agit de sa propre soeur (la soeur de Maggie hein, pas de William sinon ça devient vraiment glauque). En ce jour bien triste, Maggie va cependant faire la connaissance d’Asher, un type bien caliente qui traine aux abords des festivités. The question is : est-ce qu’on pourrit le mariage de sa soeur ou est-ce qu’on tente autre chose avec Asher-le-tatoué ?

Unbreak Me se lit très bien, très vite (one day et des poussières en prenant son temps). Comme cela se fait dans plusieurs romans du genre, c’est une narration à trois voix : Maggie, Asher et William donc. Ce qui est le plus intéressant dans cette histoire c’est cette façon de distiller les informations au compte-goutte, en particulier au sujet du passé de Maggie. D’abord, tout ce qu’on sait, c’est qu’elle s’est tirée le jour de son mariage sans raison, qu’elle est partie on-ne-sait-où, et qu’à New Hope, on la traite comme la dernière des trainées. Au fur et à mesure des pages, on en apprend un peu plus, et chaque nouvelle information précise ou invalide la précédente… L’histoire prend vite un tournant plus tragique, mais chuuuuut.

Concernant le style, rien de bluffant, mais comme je l’ai dit, ça se lit vite et bien. Quelques passages un peu hot et un peu crus, mais tout ça reste vraiment très soft dans l’ensemble. Unbreak Me est une petite pause agréable et propose un mode de narration somme toute assez original, je recommande donc.

Par contre, et même si je compte lire la suite, j’ai quelques réserves à ce sujet… Le premier tome représente une certaine unité, j’espère qu’il y aura matière à remplir judicieusement un deuxième volet.

Petit bonus sympatoche (et après, promis je m’arrête) : à la fin du bouquin, Lexi Ryan propose une playlist pour Unbreak Me, partage des recommandations de lecture (avec extraits) et fait l’inventaire de sa présence sur internet avec twitter, facebook, mail etc.

 

Lexi Ryan, Unbreak Me Tome 1, Hugo&Cie.

Publicités

8 réflexions sur “Unbreak Me, the first

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s