Alerte aux darons !

Attention, gros coup de coeur in da place. Aujourd’hui, je vous parle d’Ennemis, de Charlie Higson. Ca fait un moment que le bouquin en question est en mode « lecture en cours » mais en vérité, il m’a fallu moins de deux jours pour le dévorer. Et pour cause… Grosse alerte aux fans de zombies (et aux autres, comme votre serviteur)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Londres a été ravagée par une étrange épidémie qui a tué ou transformé tous les adultes en créatures répugnantes avides de chair humaines. Tous les gosses âgés de moins de quatorze ans ont été épargnés. Au nord de la ville, une bande tente tant bien que mal de survivre dans un supermarché transformé en forteresse. Mais le désespoir commence à les gagner au fur et à mesure qu’ils perdent les leurs. Jusqu’au jour où un étrange gamin habillé encore plus étrangement leur propose de migrer jusqu’à Buckingham Palace, une sorte d’Eden au milieu du cauchemar où les adultes n’osent pas s’aventurer…

Franchement, de bout en bout, cette lecture fut des plus kiffantes, quand bien même je ne suis pas une fan de Walking Dead et autres… Le rythme est extrêmement soutenu : les paragraphes sont relativement courts et il y a toujours de l’action. J’ai adoré les personnages, même si au début, il est difficile de repérer qui est qui : les gosses sont assez nombreux et ont tous des surnoms (Freak, BluTak Bill, P’tit Sam et j’en passe). Ceci dit, on s’y fait vite. Ils ont tous une personnalité bien particulière qui s’étoffe et se nuance au fil des pages.

L’aspect survie, la peur, la menace constante des attaques… Tout ça est très présent et bien communiqué au lecteur. (Le nombre de fois où je me suis dit : « J’aimerais pas être à sa place ») Il y autant d’événement attendus dans ce genre d’histoire que de moments inattendus, ce que j’ai beaucoup aimé aussi. On trouve de nombreuses références à l’univers du jeu-vidéo aussi, à la culture geek…

L’idée des adultes-zombies est géniale parce qu’elle permet de présenter une société composée exclusivement d’enfants. Et l’ensemble, bien que relevant de la science-fiction, se veut finalement assez réaliste. Quant aux créatures en soi, je ne dis rien… Mais elles cachent deux ou trois surprises.

Enfin, quel tableau de Londres. Un Londres vide, post-apocalyptique, certes, mais on voyage avec les gamins au fil des quartiers, des bâtiments, des monuments célèbres… Camden, Oxford Street, les stations des métro, Green Park, le palais de sa majesté The Queen… Jusqu’au Topshop dévalisé. J’ai revu les endroits et c’était d’autant plus jouissif d’imaginer tout ça dans un triste état.

BREF. Je ne peux que je vous forcer encourager à lire Ennemis, et ses acolytes les tomes 2 et 3 : Les Trépassés et La Peur sur lesquels je vais moi-même me jeter après cette fin de ouf.

 

Charlie Higson, Ennemis, Pocket Jeunesse. 

Publicités

12 réflexions sur “Alerte aux darons !

  1. Je t’ai mis la pression pour celui là et je ne viens même pas commenter ><. Tu as de la chance je suis en mode ninja du com aujourd'hui :p. Bref. Ce roman me tentait trop jusqu'à ce que je découvre que ce sont des gamins qui sont les héros…et ça j'accroche pas trop, du moins pas en ce moment x). Le jour ou je me sentirai très vieille peut être. Sinon c'est cool que tu aies aimé, parce que les zombies, toussa c'est le Bien.

    J'aime

    • Ouais franchement.. INADMISSIBLE KEUWA. x)
      Du coup j’peux comprendre ta réticence, mais justement ça m’a bien plu, surtout parce que c’est moins ado que vraiment gosse : certains persos ont genre neuf ans mais une personnalité top.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s