Implicite, explicite.

Depuis Beautiful Bastard et Unbreak Me, vous connaissez mon amour pour les jolis bouquins de chez Hugo (New Romance). Aussi rien d’étonnant à ce que je me sois procuré leur dernier né le jour de sa sortie : Love Game, le premier tome de la trilogie Tangled d’Emma Chase. (en plus birthday oblige, j’ai voulu ajouter ce livre à la couverture PINK INTENSE à ma collec’)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Drew est un trentenaire new-yorkais plutôt esthétique de sa personne qui a deux passions dans la vie : le boulot (il travaille dans une banque d’investissement) et la récré le week-end qui consiste à rivaliser avec Valmont en termes de conquêtes féminines, jusqu’au jour où la sublime Kate Brooks débarque dans sa vie et dans sa boîte. Si Drew est déterminé à faire d’elle une nouvelle encoche au pied de son lit, sa nouvelle collègue à d’autres plans : rester fiancée et lui soutirer un gros contrat. A partir de là, tous les coups sont permis.

Love Game fut un vrai bon moment principalement parce que c’est franchement drôle. La narration est à la première personne, et pour cause, c’est Drew himself qui raconte, en apostrophant à tout bout de champs le lecteur , à la Alfie. (dites-moi que vous avez vu ce film, la version avec Jude Law bien sûr, c’est un bonbon) Comme ce dernier, Drew nous livre ses théories sur les femmes, sur la vie, et comme mentionné sur la couv : « Vous saurez enfin ce que pensent vraiment les hommes ! ». Drew a un sens de l’analogie génial, il est vulgaire mais c’est un chic type au fond, aussi est-ce assez jouissif d’être dans sa tête.

Les escarpins et le rose intense de la couv’ donnent le ton : c’est sexy, relativement cru mais sans exagération non plus. Et pour une fois, avec ce nouveau point de vue, on n’en fait pas des tonnes sur le personnage masculin et on a enfin de vraies descriptions physiques de Mâdâme. (non sérieux, dans la littérature érotique on a parfois l’impression qu’on pourrait compter le nombre de côtes des mecs alors que la fille est un vague ectoplasme, juste parce que le bouquin a été écrit par une femme – ET BIEN JE DIS NON. Hum. Fin de la digression.)

Les personnages secondaires sont assez top eux aussi : que ce soit la soeur de Drew dite La Garce ou encore sa nièce, Mackenzie, fan n°1 de son oncle :

« Elle parle comme toi. Ce n’est pas tous les jours que tu entends une enfant de quatre ans dire que le Prince Charmant est un connard qui possède uniquement Cendrillon par derrière. »

Si je devais résumer, en dépit d’une histoire relativement traditionnelle, j’ai vraiment apprécié Love Game, surtout pour les dialogues bien pensés et les digressions géniales du personnage principal et j’ai bien hâte de lire la suite prévue pour novembre.

 

Emma Chase, Love Game (Tangled tome 1), Hugo & cie (New Romance). 

Publicités

8 réflexions sur “Implicite, explicite.

  1. J’y étais (le jour de l’achat), j’ai tout vu !… et on notera qu’elle a carrément fait déballer les cinq bouquins (ENCORE SOUS BLISTER, et à bas du rayon) pour obtenir son petit exemplaire LA PREMIÈRE.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu Tangled en anglais il y a quelques mois et j’ai trouvé ça effectivement marrant, par contre j’ai eu du mal avec certaines répliques ou comparaisons de Drew, qui est assez vulgaire, oui.

    J'aime

  3. C’est à cause de toi et de ces articles hyper bien écrits que mon porte-monnaie te hait. Je m’en vais l’acheter de suite et je m’abonne à ton blog en même temps!
    Typiquement le bouquin que je vais lire sur la plage. ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s