Au bord de la piscine…

Aujourd’hui je vous parle d’une petite nouveauté poche sur laquelle j’ai craqué un peu par hasard. Une jolie couv’, un résumé bien trouble et BIM, le bouquin s’ajoute à ma collec’. J’ai vraiment commencé ce matin vers 7h30 (on applaudira la motivation un vendredi) pour finir là, aux alentours de 13h30…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(et ouais la meuf est tellement névrosée qu’elle assortit son vernis à son livre quoi)

Marc Schlosser est un médecin généraliste néerlandais tout à fait réputé, les petites starlettes et autres artistes se bousculent pour faire partie de ses patients, pourtant le voilà convoqué au Conseil de l’Ordre des médecins suite à la mort étrange du géant Ralph Meier, acteur à ses heures et ami du toubib. Schlosser a t-il fait preuve de négligence ? Est-ce que toute cette histoire n’aurait pas un lien avec les dernières vacances passées en commun, là-bas, dans la villa avec piscine ?

Villa avec piscine fait partie de ces romans inclassables, à mi-chemin entre le thriller, la satire sociale et la tranche de vie. Thriller, parce qu’on a un mort sur les bras. Satire sociale parce qu’Herman Koch nous offre un tableau assez savoureux de cette frange de la population dite « des artistes médiocres », mais aussi de l’industrie du cinéma, de la mode, de tout ce qui dégouline à l’écran.

J’ai adoré l’ambiance qu’il a su créer dans ce bouquin, une ambiance « moite », je crois que c’est le terme le plus juste que je pourrais trouver pour décrire ce que j’ai ressenti. Ces vacances oppressantes, les poissons ridiculement gros qui s’étalent sur les barbecues, le vin, la langueur au bord de la piscine… Tout est absolument dérangeant et on sait que quelque chose va arriver, tout nous y prépare. Alors parfois, on est bord de la nausée, mais on est obligé de reconnaitre une certaine habileté à l’auteur, qui n’a pas besoin de passer par des descriptions de dix kilomètres pour vous coller la gerbe.

Et puis, une dernière chose, si vous rêvez d’entrer dans la tête d’un médecin, ouvrez Villa avec piscine : de ce seul point de vue, c’est un régal.

 

Herman Koch, Villa avec piscine, Editions 10-18.

Publicités

14 réflexions sur “Au bord de la piscine…

  1. Le genre de bouquin qui ne me tente pas du tout x). Ça en fera plus pour toi tiens :p. J’aime beaucoup ton vernis par contre 😉 et puis la couleur de la couv aussi (superficialité, le retour, tin, tin).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s