Mon witch-cat valide.

Normal qu’il soit dans ce post ce petit (mon chatounours d’amour bébé trésor – NAN JE NE SUIS PAS NIAISE), puisque c’est grâce à lui que j’ai remporté le concours du Blog Fais-moi peur et donc mon exemplaire du Cachot de la Sorcière de Joseph Delaney, l’auteur de la saga de l’Epouvanteur.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Billy Calder, 15 ans, quitte son orphelinat pour travailler comme veilleur de nuit dans une prison bien flippante : d’abord parce que les gardiens sont de véritables portes de prison (allez-y jetez moi des tomates, ce jeu de mot pourri en vaut la peine), ensuite parce que les lieux sont hantés. Mais on assure au jeune garçon qu’il n’a rien à craindre, pourvu qu’il ne s’approche jamais du prisonnier enfermé dans le Cachot de la Sorcière, règle qu’il observera scrupuleusement jusqu’à ce qu’il n’ait plus d’autre choix que de la transgresser… et de découvrir ce qui se cache dans cette antre maudite.

Le Cachot de la Sorcière est un roman très très court, je le classerai meme dans les nouvelles, je l’ai lu en une petite heure à peine. Mais encore une fois, ce qui m’a frappé c’est le soin apporté à l’objet livre. Celui-ci a une tranche toute bleue pas banale et est surtout illustré en noir et blanc avec beaucoup de gout, voir ci-dessous :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’histoire est dans la lignée de ce qu’écrit Delaney avec son Epouvanteur et mêle fantomes, créatures obscures et types un brin bourrus. C’est très court, mais l’auteur arrive a créer une véritable unité, à la manière des contes et la narration est toujours fluide et cohérente. Dans ce format limité, l’impasse n’est pas faite sur l’ambiance, gothique à souhait, et rehaussée par les illustrations. On a beau avoir affaire à un roman jeunesse, nous aussi (enfin je parle surtout pour moi, je vous laisse juger) on a envie de savoir ce qui se cache dans cette cave bizarre et ce qui va arriver au pauvre gosse.

Je le conseille aux plus jeunes (et aux weirdos comme moi) parce que c’est une belle histoire, dans un bel écrin. 😉

 

Joseph Delaney, Le Cachot de la Sorcière, Bayard Jeunesse. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s