Du homard le mardi… même si on est credi.

Moi j’entends parler d’un bouquin qui se prénominomine Le Théorème du Homard, direct, j’achète à la Jean-Marc Généreux. Et en plus d’avoir un titre de compet’, c’est un petit bijou.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Don, prof-chercheur en génétique est persuadé qu’il va pouvoir trouver la femme idéale en élaborant un questionnaire basé sur la compatibilité (oui vous aussi vous entendez la pub EDarling dans votre tête : « La compatibilité amoureuse, c’est la base gniagniagnia »). Sa future partenaire devra être non-fumeuse, bonne en maths et surtout, surtout, elle devra éviter d’aimer la glace à l’abricot. Au beau milieu de toutes les prétendantes, il y a Rosie. Et Rosie la barmaid va foutre un sacré zbeul dans la petite vie réglée au millimètre de Don.

Enorme coup de cœur, perso. Don est un personnage pour le moins atypique : son incapacité sociale confinant à l’autisme, il n’envisage les relations qu’à des fins utiles, blesse continuellement son entourage, manque cruellement d’expérience avec les femmes… Et comme on se retrouve continuellement dans sa tête, on partage ses incompréhensions, sa rigueur et sa folie. Les réflexions du personnage, les dialogues sont à mourir de rire. Le schéma n’est pas si original (une fille un peu fantasque bouscule le quotidien d’un homme enfermé dans ses conventions) mais Le Théorème du Homard s’inscrit directement dans la lignée des grandes (et bonnes) comédies romantiques.

Passé l’aspect comique, j’ai surtout trouvé l’histoire particulièrement touchante. Il est forcément question de tolérance : tolérer l’autre, dans tout ce qu’il a de différent. Parce que si Don parait rigide et conventionnel, on comprend vite qu’il est lui-même marginalisé. Le duo est aussi improbable que beau et ils nous embraquent totalement dans leur quête commune (chut j’en dis pas plus).

Je vais aussi fermer ma bouche à propos du fameux homard : (indice dans le titre). Pour comprendre, il faudra ouvrir ce bouquin vraiment chouette (Attention aux zygomatiques pendant la lecture).

 

Graeme Simsion, Le Théorème du Homard, Nil.  

Publicités

10 réflexions sur “Du homard le mardi… même si on est credi.

  1. Fallait bien que je te l’avoue un jour : je suis fan de tes références (j’allais dire douteuses mais vu que je sais qui est Jean-Marc Généreux ^^), bien que je ne te félicite pas pour celle à Christophe-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom que j’ai vu passer récemment ! XD

    J’ai lu The Rosie Project (parce que non, désolée, mais je n’aime pas du tout la traduction française du titre vu qu’il n’est pas du tout question d’un quelconque théorème du homard ^^) au début de l’année et j’ai bien aimé, mais ça n’a pas été un coup de cœur !

    J’ai adoré le personnage de Don, j’ai trouvé le livre hilarant mais j’ai eu beaucoup de mal avec le personnage de Rosie et certains points de la collecte d’ADN ne sont absolument pas crédibles (oui je chipote mais ce n’est pas de ma faute, j’ai trop regardé Les Experts 😛 )

    Mais Don est chou ❤ !

    J'aime

    • Ah bah j’ai autant été élevée aux bouquins qu’à TF1, je n’ai pas honte de l’avouer !

      Bien d’accord pour le titre. Je l’aime d’amour parce qu’il est chelou à souhait mais après lecture, The Rosie Project est quand même un milliard de fois plus cohérent.

      Et oui Don est chou. En tous cas moi j’suis in love.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s