Damned mansion…

Evelyne Brisou-Pellen ou l’une des auteurs jeunesse les plus lus en France, ça vous dit forcément quelque chose. LE ROI DE TROUILLE LES PETOCHES QUOI. Dans le cas contraire, allez jeter un coup d’oeil à sa page wiki, elle a écrit une liste de bouquins longue comme le bras et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin (normal, BZH RPZ), la preuve avec la saga Le Manoir, dont trois tomes sont déjà parus, mais que je découvre seulement avec Liam et la Carte d’éternité.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Après une longue et pénible maladie, Liam, quinze ans, est envoyé au Manoir (titre plutôt sobre pour un… bah un manoir quoi.) pour sa convalescence. Problème, à peine est-il arrivé qu’il veut s’enfuir. Et pour cause, les lieux sont antiques – comprenez, y’a pas la télé, y’a pas facebook, y’a pas twitter, y’a pas de PS4 – et les pensionnaires sont tous complètement dingues. Et puis arrive Cléa, une fille de son âge, plutôt jolie et un chouïa moins cinglée que le reste des keupins, même si elle semble traumatisée pour une raison énigmatique. En tentant de l’aider, Liam va peu à peu comprendre dans quel genre d’endroit il a vraiment mis les pieds…

Perso, je conseille prioritairement aux pré-ados/jeunes ados. Ca ne m’a pas empêché de prendre plaisir à découvrir ce fameux Manoir parce que c’est un bon roman jeunesse. On n’est pas vraiment dans l’action ou le suspense insoutenable, mais l’ambiance est tout à fait particulière, mystérieuse… Et puis les fans de pensionnats bizarres, d’écoles flippantes et autres coins à freaks y trouveront clairement leur compte. Ce que j’ai préféré, ce sont les multiples références à l’histoire (je ne vous explique pas pourquoi, vous comprendrez à la lecture) et à des figures plus ou moins restées à la postérité. Pas besoin d’être un gosse pour apprendre des choses mais c’est vrai que derrière, il y a aussi un intérêt éducatif indéniable.

Tout au long du récit, le lecteur est dans la tête de Liam et si le personnage n’est pas ouf-transcendant, il n’empêche qu’il commente intérieurement tout ce qu’il voit, tout ce qu’il constate, souvent avec humour. Et on sent la patte de l’auteur qui a su adapter sa plume à son époque (j’vous dis ça parce qu’elle écrivait déjà avant ma naissance hein !) avec talent. Elle mêle la vie moderne des enfants avec l’étrange intemporalité du Manoir avec beaucoup de talent.

Un bon roman booouuhh-le-parquet-qui-grince donc, à conseiller aux plus jeunes.

 

Evelyne Brisou-Pellen, Le Manoir Tome 1, Bayard Jeunesse. 

Publicités

3 réflexions sur “Damned mansion…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s