Et on entame 2015 avec…

Puzzle de Franck Thilliez. Prettyrosemary s’est mis en pause en cet étrange début d’année mais il est temps de reprendre une activité normale, hein. Je passerai sur les voeux de bonne année tardifs (je ne suis pas si lourde) mais j’espère que 2015 vous réservera (et à moi aussi) de bien jolies découvertes livresques. Le blog fait sa rentrée avec Puzzle donc. En bon noob du polar, je n’avais encore jamais lu de Thilliez, et le bilan est mi-cru mi-cuit.

 IMG_0138

Ancien amateur de chasses aux trésors, Ilan vit désormais reclu depuis la mort de ses parents. Jusqu’au jour où Chloé, son ex petite-amie qui partage son vice, débarque chez lui et lui annonce qu’elle a peut-être trouvé le moyen de participer au jeu ultime, celui qu’ils tentent d’intégrer depuis toujours, Paranoïa. Le concept ? Pour trois cent mille euros, serez-vous prêt à affronter vos peurs les plus intimes ? Un jeu qui va les mener dans les profondeurs d’un hôpital psychiatrique désaffecté, où les règles sont simples pour les huit candidats : Règle n°1 : « Quoi qu’il arrive, rien de ce que vous n’allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. » Règle n°2 : « L’un d’entre vous va mourir. »

Le pitch m’a immédiatement séduite, et j’ai ouvert le bouquin comme un carambar. Pourtant j’ai eu du mal à entrer dedans, principalement à cause de l’écriture. (Je vois d’ici les fans de Thilliez me lancer des cailloux) Je ne cherche pas figure de style sur figure de style dans le thriller, mais ici l’écriture m’a parue un peu plate, et manquait même parfois d’élégance.

Ceci dit, dès lors qu’on entre dans le vif du sujet, il faut avouer que la magie opère : l’auteur maitrise l’art du coup de pression en fin de chapitre à merveille, distille ici et là la peur, l’angoisse. J’ai particulièrement aimé l’ambiance. Le vieil hôpital psy en plein coeur des Alpes, la parano qui régit les rapports entre les candidats à la Dix petits nègres… Et puis le jeu, les épreuves… Non, faut avouer que ça fonctionne bien.

Quel dommage que la fin soit aussi prévisible. (Je l’avais cramée dès les premières pages quand même…) La tension était telle au coeur du roman que je me suis prise à imaginer que j’allais finalement être surprise… mais non. On peut cependant prendre le parti d’apprécier Puzzle comme un bel hommage aux canons du genre (je ne les citerai pas, parce que ça aurait valeur de spoil).

Bilan étrange donc, mais la fin « grosse comme une maison » (quelle belle expression) ne m’a pas empêchée de me prendre au jeu…

 

Franck Thilliez, Puzzle, Pocket. 

Publicités

2 réflexions sur “Et on entame 2015 avec…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s