Libérée, délivrée !

Petit aparté quant au titre : tout individu qui trouvera la vanne subtile (vraiment subtile) par rapport à ma dernière lecture, le tome 2 de la saga des Outrepasseurs, intitulé LA REINE DES NEIGES gagne mon estime éternelle. Inutile de laisser planer le mystère, ce bouquin est une petite bombe, mais je vais tenter de rassembler mes idées et vous expliquer pourquoi j’ai adoré.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(Vous avez vu ? J’ai mis une écharpe à mon livre. Sans déconner, il faut que j’aille consulter, toutes ces blagues par rapport au froid, ça doit venir d’un traumatisme d’enfance.)

Maintenant qu’il connait son héritage et la terrible malédiction du Chasseur sur ses ancêtres, Peter fait officiellement partie des Outrepasseurs. Le groupe, au sommet de sa puissance, vient de capturer l’ultime fée, Snezhkaïa, ou Reine des Neiges. Peter devrait enfin avoir trouvé sa place, mais il peine a reconnaitre la légitimité de l’autorité de Noble, leur chef suprême et la découverte de sombres activités souterraines des Outrepasseurs va le décider à agir : il en est persuadé, le Chasseur ne peut être mort et lui seul a le pouvoir de briser la malédiction qui pèse sur eux tous.

J’avais très peur avant même d’ouvrir ce bouquin. Le premier tome m’avait tellement plu, sous sa forme originale de récit dans le récit, de conte au Moyen-Âge, que je craignais de ne pas du tout adhérer au retour à l’époque actuelle et à une autre forme de narration. Bon autant vous dire qu’il a suffit de quelques pages pour faire disparaitre tous mes doutes.

La force de cette histoire, c’est d’abord à mon sens la richesse de son univers et de ses références, que ce soit à des personnages mythiques, de contes, de légendes, ou a l’histoire, l’auteure a nourri sa plume d’une foule d’autres histoires qu’on prend un malin plaisir à reconnaitre. Je ne les détaillerai pas, par souci de vous laisser tout le plaisir de la découverte, mais c’est juste un régal. Et toutes ces références n’empêchent pas l’originalité du récit.

Ceux qui auraient pu trouver quelques longueurs au premier tome vont sûrement préférer celui-ci. On est vraiment dans l’action, dans la péripétie comme dirait ma prof de français de 4ème (je la salue), au beau milieu d’un Londres souterrain, magique.

J’avais déjà compris en entamant Les Outrepasseurs que l’histoire comme l’écriture étaient exigeantes mais il y a encore une nouvelle dimension dans ce volume et c’est le refus total d’un univers manichéen. (C’est un peu mon combat aussi en littérature jeunesse et ailleurs donc je suis ravie.) Si tout portait à croire dans le 1 que les gentils se battaient contre les méchants, ben là… On comprend vite que c’est plus compliqué que ça quand même. Et c’est heureux.

Donc voilà, en gros… C’est officiel. Je suis fan. Vivement la suite.

Cindy Van Wilder, Les Outrepasseurs tome 2, La Reine des Neiges, Gulf Stream. 

Publicités

3 réflexions sur “Libérée, délivrée !

  1. Pingback: Revue de presse du mois de mars | Cindy Van Wilder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s