L’hypothèse du mal

In the last episode of « Prettyrosemary la flipette » : L’Ecorchée de Donato Carrisi. Dire que j’ai lu ce livre est inexact, je l’ai plutôt mangé. Après mon gros coup de coeur pour Le Chuchoteur, j’avais peur d’être déçue, mais en fait non. Pas du tout.

Sept ans ont passé depuis l’affaire du Chuchoteur, et Mila Vasquez bosse toujours au département des Limbes, celui des personnes disparues, qui finissent presque toujours dans l’oubli. Mais lorsque ces ombres qu’elle cherche désespérément reviennent pour tuer, l’enquêtrice sait qu’elle va devoir renouer avec ses vieux démons pour résoudre cette nouvelle affaire.

Quel plaisir de retrouver un personnage tel que Mila. Elle m’avait plue, déjà, dans Le Chuchoteur, par sa complexité, sa noirceur et son empathie endommagée. Ultime héroïne des disparus, des laissés-pour-compte et en même temps très distante, c’est typiquement le genre de figure qui me touche.

Avec cette nouvelle affaire de disparus qui reviennent pour exercer une ultime punition, Donato Carrisi prouve encore une fois qu’il sait monter de bonnes histoires promptes à envoyer tous les films d’horreur les plus trash au tapis. Il y a quelque chose du conte horrifique dans l’Ecorchée, suite naturelle du Chuchoteur, qui renvoie à des images et à une peur enfantines primaires, et foutrement efficaces. Passées les scènes de crime, les messages codés et l’enquête, on sait que le Croquemitaine n’est pas loin. Deux ou trois passages m’ont encore bien fait frissonner (cf scène du « nid »), aussi parce que la plume est élégante, précise (le type a quand même fait une thèse en crimino itoo itoo) et toute en suggestion. Et c’est ça qui est bon.

Je lis partout que je pourrais aisément me passer du Tribunal des âmes, autre méfait de Carrisi, mais je ne peux pas m’empêcher d’être tentée. En attendant la suite, hein. Et le film avec Rooney Mara. (Ca, c’est un fantasme perso, mais il parait que quand on veut très fort… Hein, Alice.)

 

Donato Carrisi, L’Ecorchée, Le livre de Poche.

Publicités

2 réflexions sur “L’hypothèse du mal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s