Fishing is my passion

Pour pallier ce mardi tout gris, tout moche, tout déprimé, un peu de C & Lo sur le blog avec le second tome de la saga Wild Seasons que j’attendais avec impatience, Dirty Rowdy Thing et qui sort dès jeudi en librairie. Merci beaucoup aux éditions Hugo New Romance !

Depuis le fameux triple mariage sous alcool aussitôt dissous à Vegas et une ultime visite au Canada à l’issue malheureuse, Harlow, n’a pas revu Finn son pêcheur. Quand celui-ci se pointe dans son San Diego à elle, pour l’ouverture de la librairie de son geek de meilleur ami, la jeune femme se rend compte qu’il est mathématiquement impossible de lui résister. Mais tout se complique lorsqu’Harlow découvre la teneur du voyage d’affaires de Finn.

Après Sweet Filthy Boy en huis clos à Paris, on retrouve tous les personnages rapatriés à San Diego pour un tome encore plus rythmé et fun. L’aperçu que j’avais eu d’Harlow et Finn m’avait laissé penser que j’adhèrerai aux personnages et en effet, ça a été le cas. Ces deux-là ne cessent de jouer sur les clichés qu’ils ont de l’autre, à savoir l’accro au shopping écervelée face au pêcheur-bûcheron-trappeur-accro au sirop d’érable qui n’a jamais entendu parler de Twitter. Forcément on a encore droit à des punchlines et des vannes assez mémorables. Ce qui commence comme une simple partie de plaisir se complique lorsqu’ils apprennent (enfin) à se connaitre vraiment au-delà du sexe, de Starbucks et des combis Guy Cotten. (Chasse la Bretagne, elle revient au galop.)

Confrontée à un drame familial, Harlow est aussi très touchante dans le déni comme dans la dévotion. On sent que les deux auteures ont mis beaucoup d’elles-mêmes dans ce roman, il suffit de lire les remerciements très personnels de Lauren à la fin et en plus de la légèreté, de l’érotisme et de l’humour habituel, il y a plus d’émotion dans ce tome-ci, sans jamais tomber dans le pathos, et c’est peut-être pour ça que cette suite me plait encore plus.

Autre point fort, les personnages secondaires, et notamment Oliver et Lola, qu’on devrait retrouver dans la suite prévue en octobre (je ne veux pas attendre !). Grâce à eux, le roman est aussi jalonné de références à Marvel et autres comics. Le passage sur Wonder Woman m’a particulièrement fait marrer. J’ai vraiment hâte de lire tout un tome sur ces deux personnages qui sont déjà épiques.

Encore un très bon moment donc, les fans devraient adorer !

Christina Lauren, Dirty Rowdy Thing (Wild Seasons Tome 2), Hugo&Cie (à paraitre le 4 juin). 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s