Deux pistolets

L’extraordinaire voyage de Rosemary au pays de la rentrée littéraire continue ! Aujourd’hui, j’ai lu d’une traite Paradis Amer de Tatamkhulu Afrika, un roman largement autobiographique qui ne m’a pas laissée indifférente. On notera au passage que j’enchaine les bonnes surprises depuis le début de cette jolie opération des Coups de coeur Decitre, je croise les doigts pour que ce soit le cas jusqu’au bout !

Tout commence avec une lettre et un colis que reçoit Tom Smith de la part d’un compagnon perdu de vue depuis cinquante ans. Le vieil homme se souvient alors de sa détention au nord de l’Afrique, pendant la seconde guerre mondiale, dans un camp de prisonniers aux mains des italiens et d’une époque où seule l’amitié aussi forte qu’ambigüe entre hommes lui a permis de survivre.

Je l’avoue volontiers, il a d’abord été difficile pour moi d’entrer dans le récit que j’avais beaucoup de mal à situer dans l’espace et dans le temps, en dépit d’une introduction de l’éditeur bien utile à propos de la vie et de l’oeuvre de l’auteur. Je trouvais l’écriture opaque bien qu’envoutante et il m’a fallu plusieurs pages avant de me plonger réellement dans un roman autobiographique que je n’ai pas pu lâcher ensuite.

Le narrateur se souvient de son « paradis amer » comme il l’appelle, où l’horreur du quotidien dans le camp côtoie l’intensité d’une histoire d’amour et d’amitié avec Danny, un anglais à la virilité et à la sensualité magnétiques. Grâce à une écriture à multiples facettes, tantôt poétique, tantôt dure et triviale, l’auteur nous emporte dans un univers où des hommes sont parqués et condamnés à voir leurs forces les abandonner peu à peu, à renoncer à une part de leur amour-propre pour survivre.

Le seul espoir de Tom, c’est Danny et cette étrange relation étouffée et sublimée par les sous-entendus et les tabous. La pudeur et la force de cette histoire d’amour m’ont vraiment touchées, surtout dans un contexte aussi violent et absurde.

On referme ce roman le coeur serré, surtout quand on connait un peu le parcours de l’auteur, au si joli nom, que je vous invite aussi à découvrir. (Petite bio par ici parce que je suis sympa)

Chronique à retrouver sur le site Decitre !

 

Tatamkhulu Afrika, Paradis amer, Presses de la cité.

Publicités

4 réflexions sur “Deux pistolets

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s