Angling for the throne

Petite chronique un peu spéciale aujourd’hui les enfants, puisque le roman dont je vais vous parler m’a été proposé par son auteure il y a quelques temps et je la remercie encore pour sa confiance ! Sandra Lemoing a publié cette année le premier tome d’une saga de fantasy plutôt young adult, Powerful, Le royaume d’Harcilor en autoédition.

Voilà douze ans que le trône d’Harcilor a été usurpé, et que le royaume tout entier est régi par le sombre pouvoir d’un seul homme et de son fils. A l’ombre des hautes tours du château, on organise pourtant la résistance. Cyr, un vieux sage, et son fils adoptif Kaaz, bientôt rejoints par une mystérieuse jeune femme douée de capacités rares, narrent les temps anciens aux survivants, qu’ils soient nés Silarens, pourvus de pouvoirs, ou non et tous se prennent à nouveau à espérer un futur meilleur. Une occasion va leur être offerte lorsque Litar, le fils de l’usurpateur, s’éloigne du château pour quelques temps. Dès lors, tous vont affuter leur pouvoir ou leur dague et s’élancer à l’assaut de la forteresse et de leur liberté…

C’est une intrigue assez classique que nous propose l’auteure dans ce premier tome, mais j’avais vraiment envie de découvrir comment elle allait la traiter, surtout pour un public jeune adulte. On sent que cette histoire est pétrie de fantasy médiévale tradi, avec sa jolie galerie de personnages et son univers pensé dans sa globalité : l’auteure a créé une langue, des coutumes, des pouvoirs, une histoire et tout et tout… Un projet plutôt ambitieux, donc.

La première moitié du roman nous plonge dans l’univers d’Harcilor et de ses personnages qui organisent la résistance et le futur assaut du château. Malheureusement, le style est trop descriptif à mon goût, et je suis souvent restée sur le bord de la route. Je pense que l’idée était de permettre au lecteur de mieux se représenter les personnages et leur environnement, mais sur moi, cela a plutôt créé l’effet inverse. Ceci dit, la deuxième moitié du livre gagne en rythme et m’a parue plus dépouillée. La construction en flash-back aussi est intéressante, bien que les transitions auraient gagné à être un chouïa plus explicites, au moins au début. Bon, ceci dit (bis), je me suis un peu paumée, mais j’ai vite retrouvé mon chemin. #PetitPoucet

On s’imagine au début que le jeune Kaaz, qui a clairement une revanche à prendre sur les vilains du château, va être au coeur du récit, mais finalement, il est vite éclipsé par sa compagne, la belle et forte Selna. Je mentirais en disant que je n’ai pas été un peu déçue par le tournant que prend son histoire personnelle, mais il y a une vraie dimension féministe dans ce roman, et ça, ça touche toujours Rosy dans son petit coeur. Il y a un vrai effort autour du background des personnages, même secondaires, et c’est un plaisir de découvrir leur histoire.

En fait, j’ai apprécié ce premier tome pour son ambition, le travail qui a été fait autour de l’univers, mais le style parfois « mécanique » et un brin trop descriptif en dépit d’un vocabulaire très élégant m’ont empêché de me plonger réellement dans l’intrigue…

Je vous poste le trailer du roman de Sandra Lemoing, ainsi que le lien vers sa page facebook, si vous souhaitez découvrir son roman !

 

S. N. Lemoing, Powerful, tome 1 Le royaume d’Harcilor (roman autoédité). 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s