Sassenach

Un « Bonne année » collectif pour commencer, que 2016 vous apporte tout ce que vous désirez. Perso, sur ma liste il y a un job, le dernier tome des Salauds Gentilhommes, Deadpool au ciné et toujours beaucoup d’amour. (Pas forcément dans cet ordre, hein.)

Prettyrosemary s’ouvre cette année sur le premier tome d’une saga qui vous est sûrement familière, Outlander. J’ai passé l’essentiel de mon mois de décembre et le début de janvier à le lire mais j’ai AU MOINS deux excuses, okay ? (Commencer l’année tout en agressivité : check.) Primo, la bête fait plus de 850 pages, et c’est pas près de s’arranger puisqu’on côtoie plutôt les 2000 du côté des derniers tomes. Secundo, j’ai eu un mois plutôt chargé point de vue stage/cours/homeworks. Maintenant que je me suis justifiée, la chronique.

Fin de la seconde guerre mondiale : Claire, qui, en qualité d’infirmière, a vu pas mal d’atrocités ces dernières années, tente de trouver la paix en Ecosse auprès de son mari tout juste revenu du front. Au cours d’une balade, elle tombe sur un mégalithe que les femmes des environs ont l’air de révérer. La curiosité étant un vilain défaut, dès que la jeune femme touche la pierre, c’est le blackout. Lorsqu’elle se réveille, elle découvre qu’elle a atterri au beau milieu d’un champ de bataille. Si sa première intuition est qu’une reconstitution historique se joue sous ses yeux, Claire va devoir se faire à l’idée qu’un véritable voyage dans le temps s’est opéré, la catapultant en 1743, où la lutte entre les Highlanders et les anglais fait rage.

Il était temps que je me plonge dans Le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon, j’en ai aussi d’ailleurs profité pour mater le premier épisode de la série Outlander, ma foi fort bien tourné et fidèle à l’oeuvre originale. Ce qui frappe en premier (hormis le whisky), c’est le style délicieusement léger et drôle de ce récit à la première personne. Il y a ce je-ne-sais-quoi qui m’a collé le smile dès les premières pages dans l’écriture de l’auteure et dans le personnage de Claire, qui s’impose vite comme une vraie héroïne. Super première impression donc.

Pour ce qui est du voyage dans le temps, passés le premier tourbillon et les réflexions toutes naturelles de Claire quant au moyen le plus rapide d’échapper à ce 1743 un peu… rustique, on entre vite dans un tout autre genre de roman, qui relève plus de la fresque historique et de la romance. Il est vrai qu’au cours du récit, plusieurs petits passages nous ramènent à la trame fantastique, notamment à la fin, et peut-être que cela va s’intensifier dans les prochains tomes, mais les amateurs du genre risquent de ne pas y trouver leur compte.

Mais voilà, ça fonctionne plutôt bien. Claire va vite se fondre dans les rangs des Highlanders et trouver sa place grâce à ses talents de guérisseuse (#SorcièreAuBûcher). Tous les éléments de la chouette fiction historique sont au rendez-vous : scènes de vie quotidienne, conspirations, romance avec le beau et courageux/inconscient Jamie, violence, humour, suspense et scènes de sexe très assumées. Ce que j’ai aimé, c’est aussi la confrontation entre la forte personnalité de Claire et la société peu portée sur le féminisme des Highlanders, avec un équilibre intéressant entre réalisme et jolies valeurs. Et puis l’auteure nous plonge dans un univers assez addictif, totalement immersif, et j’avoue avoir très envie de plaids et de kilts depuis un moment.

Je ne dirais pas que j’ai eu un coup de coeur pour ce premier tome comme c’est le cas pour beaucoup, mais ce serait mentir de dire que je n’ai pas été séduite et je lirai la suite avec plaisir. (Pavé, je suis prête.)

 

Diana Gabaldon, Outlander tome 1, Le Chardon et le Tartan, J’ai lu.

Publicités

13 réflexions sur “Sassenach

    • Ça je peux comprendre. Franchement les derniers tomes sont plus proches du dico que d’autre chose ahah. Perso j’aime, mais j’ai aussi hâte de voir la suite de la série, parce que c’est vrai que Jamie est plutôt charmant dans son genre.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s