« Tout est magie, ou rien. »

Pendant que mon chat se roule dans la poussière et que mon amour dévore les aventures d’Harley Quinn, moi, je vous parlerais bien d’une très jolie découverte en heroïc fantasy. Isabelle Nancy a eu la gentillesse de me confier son premier roman, La prophétie des Sables, tome un de sa saga de l’Ordre Terne (en collab’ avec Reza Ghaem-Maghami – mille merci à vous !). Et voilà un bel exemple de ce que l’autoédition a de plus bluffant à proposer, à commencer par cette jolie couv’ signée @ZegreanSergiu…

Berendor Cairn est un Da ̈mon, un grand sorcier, survivant de l’époque révolue où la magie et les hommes coexistaient en paix. Mais c’est par sa faute qu’est arrivé le Grand Ravage, un désastre dont les habitants du Monde Connu payent encore le prix. Rongé par la culpabilité, le vieillard cherche à se racheter en éliminant, l’un après l’autre, les envoyés des Lunes car – si l’on s’en tient à la Prophétie – c’est par eux qu’adviendra la fin des temps. Pour la énième fois de sa longue vie, le sorcier se met donc en quête du Mok’zir. Il n’aura de répit qu’après l’avoir tué. Mais cette fois-ci, il semble bien que la tâche soit plus ardue que prévue. Peut-être même impossible à accomplir… Berendor Cairn parviendra t-il à déjouer les plans diaboliques des Lunes ? Saura t-il empêcher un nouveau Ravage de détruire les hommes ? Le prix qu’il est prêt à payer pour retrouver son honneur en vaut-il la peine ? Rien n’est moins sûr.

(Vous me pardonnerez, pour une fois, de me contenter de reprendre le résumé officiel, mais entorse oblige, j’essaye de m’économiser un peu la patte gauche. Et en plus je n’aurais pas fait mieux.)

So… Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce roman m’aura fait un effet montagnes russes. Je m’explique parce que vous allez déjà m’imaginer vomir dans le MovingTop. Disons que j’ai d’abord été immédiatement séduite par le style, et pour moi cela reste le gros point fort du roman. D’emblée, l’auteure m’a emportée au gré de ses phrases élégantes, de ses mélanges de registres, de son talent tout particulier pour les images, les comparaisons qui sonnent juste. Mais voilà, j’ai vite été embêtée car, et je n’ai pas honte de l’avouer… Je n’ai pas compris grand chose à ce qui se déroulait là, sous mes yeux, et un peu dans ma tête (mais difficilement du coup !). Le récit est très opaque, et ce, durant les cinquante premières pages. On nous parle d’un sorcier qui aurait salement merdé jadis, ce qui a entrainé le fameux Grand Ravage et qui tente de retrouver un certain Envoyé pour réparer un peu les dégâts… Mais le pourquoi du comment reste obscur. Et puis tout se met en place. SOULAGEMENT ULTIME, parce qu’à de très rares exceptions, je ne lis guère que pour le style, aussi fin soit-il.

C’est un univers résolument sombre que nous propose l’auteure. J’ai adoré cette approche de la magie, violente, qui détruit les corps et les âmes, mais aussi transcendante, en lien avec toute chose. L’idée de la magie « tissée » est vraiment bien vue et a été prompte à créer de belles images dans ma petite cervelle de lectrice. Autour de cette magie gravitent plusieurs personnages, qui maitrisent plus ou moins leur puissance et qui ont surtout des objectifs bien différents. On citera Berendor Cairn en premier, un être sans âge et sibyllin. Le jeune Irhm, qu’on voit grandir, m’a particulièrement plu, d’autant qu’il apporte un peu de chaleur et de corps au récit.

Ce premier tome s’achève sur un suspense digne de ce nom, et j’ai hâte de poursuivre la lecture de cette saga vraiment (et j’insiste, hein) bien écrite, bien pensée, épique et même parfois drôle, qui aurait peut-être méritée d’être plus accessible d’emblée mais qui, en tous cas, gagne à être connue !

Pour en savoir plus : ordreterne.com

I. M. Nancy, L’Ordre Terne, tome 1 La prophétie des sables. 

Publicités

4 réflexions sur “« Tout est magie, ou rien. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s