Green washing

Allez, pour entamer août, j’ai bien envie de verser dans le weird et la chlorophylle (« ça y est, elle a définitivement tourné la carafe » déclareront les rageux) avec une lecture pour le moins atypique achevée le mois dernier, le premier tome de la trilogie du Rempart Sud, Annihilation de Jeff VanderMeer.

Une biologiste, une anthropologue, une géomètre et une psychologue forment la douzième expédition chargée de cartographier la zone X, mais surtout d’y survivre. Suicides, meurtres, disparitions… Cette étendue sauvage, à la faune et à la flore mystérieuses, coupée du monde depuis plusieurs décennies n’a pas fait de cadeaux à ceux et celles qui les ont précédés…

Je vous avais dit qu’on ferait dans le bizarre. Quatre femmes, dont les noms seront tus pour une raison que nous expose assez rapidement et surtout froidement la narratrice, à savoir la biologiste, sont catapultées au cœur de cette fameuse zone X dont peu d’aventuriers ont réchappé avant elles. Sous la forme d’un journal de bord tenu par la biologiste, c’est un espace saturé de végétation, de cris dans la nuit et de… « C’était quoi ça ? » qu’on découvre avec un sentiment de malaise grandissant. On ignore ce qui a bien pu se passer là, mais ce qui est certain c’est que quelque chose d’étrange est à l’oeuvre.

Les amateurs de belles ambiances bien creepy vont être servis, et y’aura même du rab de frites. C’est assez saisissant de lire un texte et de pouvoir presque ressentir les lieux, l’atmosphère, de façon organique. L’auteur instille la peur de façon très originale, sans jamais recourir à des codes éculés. Quelque chose ne va pas, quelque chose agit, mais difficile de mettre des mots ou une réalité dessus, un peu comme une peur enfantine.

J’ai été particulièrement bluffée par le souci de précision clinique de l’auteur quand il s’attarde sur les relations entre les quatre femmes, les choix qu’elles sont amenées à faire et leur conséquences. Au-delà du récit horrifique, on est immergé dans une vraie expérience scientifique, mais surtout sociologique où les émotions, les rapports de force, la tension générée par l’environnement et les histoires personnelles doivent êtres gérés.

Mon seul regret, même s’il s’agit d’une trilogie et que par conséquent, on est loin d’en avoir terminé, c’est que la tension et l’angoisse montent, montent, de façon assez puissante pour finalement… bah retomber un peu platement. Je ne suis pas encore certaine d’avoir tout pigé, ni apprécié la fin de ma lecture, mais au moins cela dénotera la formidable propension de ce roman a te retourner la tête.

Et puis au final, ce que j’ai envie de retenir, c’est cette ambiance. Beaucoup parlent de Lovecraft, je ne m’engagerai pas sur ce terrain, n’ayant jamais lu une ligne de l’auteur, mais vous voyez le topo. Est-ce qu’on est dans la SF, le fantastique, le thriller psychologique, le guide de jardinage qu’aurait mal tourné ?… On ne sait pas trop, mais on tremble, on perd un peu la tête et on succombe à la zone X.

 

Jeff VanderMeer, Annihilation (La Trilogie du Rempart Sud tome 1), Au Diable Vauvert. 

Publicités

5 réflexions sur “Green washing

  1. Arf Lovecraft m’a un poil traumatisé la première fois que je l’ai lu. Je ne sais pas si j’ai envie de me faire une nouvelle fois du mal T_T. J’apprécie vraiment que tu nous parles de bouquins qui se la jouent discrets niveau marketing. Ca permet de sortir un peu de sa zone de confort littéraire et c’est pas plus mal (vise moi cette phrase tout droit sortie de l’hémisphère snob de mon cerveau :p).

    Aimé par 1 personne

    • Je ne dirais pas que cette lecture-ci est traumatisante mais bon, oui, faut pas s’en cacher on est dans le weird puissance dix.
      En général, je suis assez fan de ce que publie Au Diable Vauvert, dans pleins de genres différents ils portent toujours une littérature de qualité et surtout originale.
      Et j’aime l’hémisphère snob de ton cerveau ! : D

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s