Beautiful

Il aurait fallu que vous voyiez ma face tiraillée entre excitation et sadness lorsque j’ai trouvé le dernier opus de la saga de Christina Lauren dans ma BAL. (c’était sûrement pas jojo) J’ai tenté de faire durer le sobrement intitulé Beautiful, mais comme d’hab, ça n’a pas fonctionné. Un grand merci aux éditions Hugo New Romance pour cette lecture !

Si Pippa Cox manquait d’occasions pour s’échapper de Londres, son petit-ami lui en sert une sur un plateau lorsqu’elle le retrouve dans son lit avec une inconnue. Alors c’est décidé, elle prendra le premier vol pour les Etats-Unis et elle rejoindra son amie et ex-collègue de bureau Ruby Miller pour un road-trip dans les vignobles du Vermont. Les vacances commencent bien puisque le type assis à côté d’elle dans l’avion est franchement charmant. Alors Pippa se détend, profite allègrement du champagne gratuit de la première classe et déverse toute l’amertume de ses dernières semaines sur le dénommé Jensen, et peu importe le ridicule, puisque d’une, parait qu’il ne tue pas, et de deux parce qu’elle ne le reverra jamais. A moins qu’il ne s’agisse du frère d’Hanna, l’une des amies de Ruby et que tout ce petit monde se retrouve dans le même van direction le Vermont… Oups.

Elle s’échappe aux Etats-Unis après une déception amoureuse, lui est embarqué un peu malgré lui dans les vacances programmées par sa soeur Hanna qui est persuadée qu’il va finir seul au fond d’une cave. Elle est aussi excentrique et spontanée qu’il est guindé et acharné de travail et leur première rencontre dans l’avion est on-ne-peut-plus surréaliste. Mais le bon vin (en grande quantité), la cuisine affolante de Will et les rebondissement inattendus dans le Vermont ont peu à peu raison de leurs a priori. Et ce qui ne devait être qu’une pause sans pression pourrait bien se compliquer. Une fois encore, dans ce chouette cadre automnal, les deux auteures prouvent à quel point elles savent créer des personnages et des relations uniques.

Un peu plus sage, un peu moins intense que ce à quoi elles nous avaient habituées, mais toujours aussi drôle, tendre et particulièrement gay-friendly, ce dernier opus est une réussite. Christina et Lauren nous offrent un joli final pour leur saga, puisque si l’essentiel de l’intrigue s’articule autour du nouveau couple JensenxPippa, ce sont tous les personnages que l’on retrouve au fil du roman et on a même droit à des épilogues pour les personnages emblématiques, Max, Sara, Will, Hanna, George (perfection), et le meilleur pour la fin : Mills et Ryan bien sûr, ceux avec qui tout a commencé. (Et les passages qui leur sont consacrés sont toujours les plus drôles et WTF)

La bonne nouvelle c’est que Christina et Lauren ont pleins de nouveaux projets en tête. Mais bon, je n’ai pas pu m’empêcher de refermer mon livre avec un petit pincement au coeur quoi !

Christina Lauren, Beautiful, Hugo New Romance.

Publicités

4 réflexions sur “Beautiful

  1. Je sais que ça fait un paquet de temps que tu lis cette série, tu nous fais part de ton amour pour elle, avec délice, depuis toujours (et d’ailleurs j’ai lu tous tes billets), et jusqu’à maintenant ça ne me tentait guère. Mais va savoir pourquoi, là tout de suite, j’ai très très envie de la commencer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s