« Il viendra le temps que nul ne veut voir venir. »

Sauf erreur de ma part, (et soyons sérieux un instant, ça ne m’arrive jamais mouahah), ZIS IZ ZE LASTE CHRONIQUE ON ZE BLOG FOR 2016 ! Je suis tout à fait ravie de clore cette année avec le second livre de la saga de fantasy L’Ordre Terne, La Colère du Magicien, que son auteure Isabelle Nancy a eu la gentillesse de m’envoyer. (Un grand merci Isabelle, surtout avec les petits mots et le hibou adorables !)

Qui donc tire les ficelles de la catastrophe qui guette les Cinq Royaumes ? Les trois Lunes dans leur folle quête de vengeance ? Berendor Cairn, ce sorcier déchu et vieillissant qui n’a de cesse de vouloir racheter ses fautes ? Ou bien cette mystérieuse gemme noire qui promène de main en main son pouvoir malfaisant ? Dans ce deuxième volet de la saga de l’Ordre Terne les acteurs de la catastrophe qui se profile se confrontent à leurs destins, aussi sombres soient-ils. Tandis que les intrigues politiques voient s’affronter les puissants et les ambitieux dans des querelles de pouvoir et d’argent rien ne semble pouvoir arrêter la Prophétie. Et pourtant, elle ne prédit rien d’autre que le retour d’une guerre dévastatrice qui ne laissera aucune chance aux hommes. (Résumé 4ème de couv’)

J’avais été assez bluffée par le premier opus de la saga, La Prophétie des sables, par l’univers sombre que l’auteure avait développé et par sa plume d’une rare élégance, mais j’avoue qu’une bonne partie du récit m’avait paru nébuleuse et difficile d’accès. Ici, Isabelle Nancy a eu la bonne idée de glisser un petit résumé de son premier volume en guise d’introduction, ce qui m’a permis de me replonger doucement dans l’univers. Et puis contrairement à ce à quoi je m’attendais, le récit ne s’ouvre pas sur la suite de La Prophétie des sables, mais l’auteure opère un retour en arrière et nous propose de découvrir d’autres personnages ou de mieux comprendre le cheminement de protagonistes déjà bien connus comme ce cher vieux magicien de Berendor Cairn pour ne citer que lui.

La vraie belle surprise, c’est que sans jamais déroger à son style exigeant, mêlant poésie, gouaille et finesse, Isabelle Nancy nous propose un roman beaucoup plus limpide (Oui, Rosy est parfois lente du citron, mais bon.) et surtout avec une vraie densité narrative. En parallèle de la pénible quête de Berendor Cairn visant ni plus ni moins à ce que l’apocalypse ne s’abatte pas sur le monde, on délaisse un peu la magie, coeur du premier livre, pour s’intéresser à la géopolitique des Cinq Royaumes, aux luttes de pouvoir, aux petites manigances des Consuls… Ce que je préfère quoi ! On découvre plusieurs nouveaux personnages assez uniques, mais qui se fondent tous à merveille dans l’atmosphère violente et sombre que cultive l’auteure dans sa saga. Je pense par exemple à Krinsel Lor, une guerrière avide de reconnaissance et d’honneur qui va éprouver les limites du bien et du mal.

Un très bon roman en résumé, qui éclaire le précédent et qui nous donne envie de nous ruer sur la suite ! Je le dis et je le répète, Isabelle Nancy est une plume issue de l’autoédition de qualité qui mérite d’être lue par le plus grand nombre !

Pour en savoir plus, c’est ici : L’Ordre Terne.

 

Isabelle M. Nancy, La Colère du Magicien (L’Ordre Terne, livre II). (Auto-édition)

Publicités

3 réflexions sur “« Il viendra le temps que nul ne veut voir venir. »

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi !
    Ce deuxième tome est plus accessible, il nous apprend tout plein de choses, on veut ruer sur la suite à peine la dernière page terminée… Et la série mérite effectivement d’être lue par le plus grand nombre, tellement elle est bien 😀

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s