Titans

Allez, en ce dimanche grisou à se lever à 14h et à rester sous son plaid devant Gilmore Girls toute la sainte journée, j’ai bien envie de vous parler de la toute première lecture #Charleston que j’ai faite l’année dernière et qui est sortie cette semaine en librairie, Le Ranch des Trois Collines de Leila Meacham et son Texas de la démesure.

A l’aube du vingtième siècle au Texas, Samantha et Nathan, frère et soeur jumeaux, sont séparés à la naissance. En 1900, tous deux ont vingt ans et ignorent tout de leurs origines. A la ferme de Barrows, près de Gainesville, Nathan, un jeune homme travailleur qui peine à trouver sa place au sein du foyer, reçoit un jour la visite d’un homme qui va remettre en question l’ensemble des piliers de son existence. A Forth Worth, Samantha vit dans l’impressionnant ranch des Trois Collines, qui fait la fierté de son père adoptif, Neal Gordon. La jeune femme est bien décidée à l’aider à devenir un titan de l’élevage, et plus tard, à reprendre les rênes de l’immense exploitation. En suivant leur propre voie au coeur d’une société en plein essor, marquée par l’explosion du forage du pétrole, l’arrivée du téléphone, de l’automobile et l’émancipation des femmes, Samantha et Nathan découvriront-ils d’où ils viennent ?

C’est par une naissance que débute ce roman, celle des jumeaux, mais bien vite, on découvre que ce qui devrait être un heureux événement est autrement plus complexe. L’auteure instille beaucoup de suspense dès le prologue, happe tout de suite son lecteur, présageant une intrigue emplie de secrets de familles et de non-dits. L’intrigue, construite en alternance de chapitres sur Nathan et Samantha va nous plonger aux côtés de deux êtres qui ignorent d’où ils viennent, et surtout qui ne savent pas qu’ils ont un double, là, tout près.

Le Ranch des Trois Collines évoque donc avec beaucoup de sensibilité le lien familial, le besoin de connaitre ses origines mais également la force de l’adoption. Samantha et Nathan seront d’ailleurs sans cesse tiraillés entre leur curiosité toute naturelle sur leurs racines et la crainte de blesser ceux qui les ont élevés. Je pense notamment au personnage très touchant de Neal Gordon, le père adoptif de Samantha, qui craint à chaque tentative de sa fille d’en savoir plus de la perdre et qui serait même prêt, pour empêcher cela, à renoncer à ses rêves de grandeur.

A travers ces destins croisés, c’est aussi un Texas du tout début du vingtième-siècle en pleine mutation que Leila Meacham nous dépeint. Avec les prémices de l’automobile, l’industrie du pétrole est en plein essor et c’est toute un monde qui ne voyait jusque là que par l’élevage titanesque qui va voir son avenir bouleversé. J’ai particulièrement aimé que l’auteure mêle les histoires intimes aux grands changements du vingtième siècle de la société texane. Le style de Leila Meacham est fluide, plutôt agréable, en dépit de certains passages descriptifs parfois un peu répétitifs à mon goût.

Ce roman subtil sur les liens très divers qui font une famille dans cette société texane aux rêves démesurés a été ma première très jolie découverte de lectrice Charleston. Quelques cinq cents pages à savourer en prenant son temps, au hasard, un dimanche grisou à se lever à 14h…

Leila Meacham, Le Ranch des trois collines, Charleston

Publicités

11 réflexions sur “Titans

  1. Le genre de roman qui me fait penser au film Géant avec James Dean (même contexte environnemental). Je pense que ça pourrait me plaire du coup. Et ce serait l’occasion de découvrir les éditions Charleston en plus ^^.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s