Weekend mangas !

A l’origine, j’avais prévu aujourd’hui de vous parler de ce cher Jo Nesbø, mais ce weekend j’ai fait une orgie de mangas (chose qui ne m’était pas arrivée depuis ma période Kimi Wa Pet et Vampire Knight), aussi ai-je bien envie de partager avec vous les jolies découvertes que j’ai faites : rien que des séries très courtes en deux et trois volumes et qui dans des genres très différents, m’ont donné envie de replonger dans un format que j’avais injustement délaissé depuis des lustres.

Dans Rouge éclipse de Shiki Kawabata, Ayumi est une jeune lycéenne qui a tout pour être heureuse : un physique avantageux, un nouveau petit-ami adorable et un cercle d’amis soudés. Mais le jour où elle se rend à son premier vrai rendez-vous avec Shirô, alors qu’une lune rouge plâne haut dans le ciel, la jeune fille est interrompue par un coup de téléphone. Il s’agit de Zenko, une élève isolée et étrange, beaucoup moins avantagée sur le plan physique, et à sa grande horreur, Ayumi découvre que son interlocutrice l’appelle depuis le toit d’en face, d’où elle se jette subitement sous ses yeux. Après avoir perdu connaissance, notre héroïne s’éveille à l’hôpital… dans le corps de Zenko.

J’ai dévoré cette petite trilogie ado, qui par le biais de son intrigue fantastique de l’échange des corps évoque avec beaucoup de justesse la difficulté de s’intégrer, d’accéder aux mêmes chances que les autres lorsqu’on n’entre pas dans la norme point de vue physique, a fortiori dans le milieu scolaire. Mais l’auteure ne s’arrête pas à des considérations simplistes (beaux vs moches) en mettant en avant une héroïne forte et bien décidée depuis toujours à être heureuse au-delà des apparences. Le récit est extrêmement bienveillant de A à Z tout en conservant les rebondissements et l’humour nécessaires à un récit passionnant. Et les dessins sont vraiment beaux pour ne rien gâcher. Je conseille vivement !

Dédale de Takamichi est une duologie plus adulte et qui plaira surtout à tous les geeks qui sommeillent en vous. Reika et Yôko sont deux étudiantes passionnées de jeux-vidéos, spécialistes de la détection de bugs. Quand un beau jour, elles se retrouvent catapultées dans un univers inconnu et labyrinthique avec pour seul indice un bref message laissé sur une table basse par un créateur de jeux-vidéos, elles n’ont plus qu’à compter sur leur esprit de déduction unique et leur gout pour le jeu pour trouver une issue et retrouver le monde réel…

Là, pour le coup, je suis totalement fan. A peine freinée par le pragmatisme de son acolyte Yôko, Reika est une jeune gameuse passionnée par les bugs et les imprévus, qui seuls, font le sel de l’expérience de jeu selon elle. C’est précisément son talent pour les dénicher qui va permettre à nos deux héroïnes de survivre et de trouver leur chemin dans un univers étrange au sein duquel elle s’éveillent un beau jour. Plateformes, chemins cachés, illusions d’optique et espaces impossibles… Visuellement, on joue de début à la fin avec les perspectives et c’est un régal pour les yeux. Et puis entre les items à collecter, les vies disponibles et les monstres « pacman » qui rôdent… Les références au monde du gaming font loi dans Dédale, tout comme la puissance de l’imaginaire et de ses possibilités infinies, formidablement incarnés dans le personnage génial qu’est Reika. Comment dire que je conseille vivement ITOO ?

 

Shiki Kawabata, Rouge éclipse tome 1; tome 2; tome 3, Akata / Takamichi, Dédale tome 1; tome 2, Doki Doki.

Publicités

9 réflexions sur “Weekend mangas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s