Notre Louise

Leïla Slimani, à la base, je comptais la découvrir avec son premier roman, Dans le jardin de l’ogre, que j’ai acheté en poche y a pas si longtemps. Mais mom&dad m’ont fait un cadeau surprise avec Chanson douce (ouais je suis le genre de meuf à qui on offre des Goncourt entre deux Batman), aussi ai-je d’abord craqué pour ce dernier.

Myriam qui a jusqu’ici renoncé à sa carrière d’avocate pour élever ses deux enfants se sent prête à reprendre le travail lorsqu’un ancien camarade de promo lui propose une belle opportunité au sein de son cabinet. Mais voilà, il va falloir engager une nounou. Avec Paul, son mari, et à l’issue d’un casting des plus sévères, ils engagent finalement Louise, pour qui ils ont un coup de coeur immédiat. Discrète, travailleuse, formidable avec les petits, ils ne peuvent bientôt plus se passer d’elle. Et un peu plus chaque jour, Louise fait son nid au sein du foyer. Jusqu’à ce que le drame indicible se produise.

« Le bébé est mort. » Quatre premiers mots avec lesquels Leïla Slimani glace son lecteur, le roman à peine entrouvert. On sait donc dès les premières lignes comment tout cela va finir. Toute la tension, toute l’angoisse de l’intrigue aurait pu être annihilée par le procédé mais il n’en est rien. Bien au contraire.

Myriam et Paul vivent confortablement et sont les parents de deux enfants en bas âge, Mila et Adam. Même si son mari n’est pas très chaud à l’idée qu’elle se remette à travailler, Myriam a pris sa décision et ils décident pour la première fois de confier les petits à une nounou. La sélection est rude mais finalement, Louise, l’heureuse élue semble tout droit issue du paradis avec son affection immédiate pour Mila et Adam et son comportement irréprochable. Cette nouvelle présence va rapidement changer le quotidien du couple au-delà de ses espérances. Les nouvelles bonnes habitudes prises par les enfants, les repas délicieux mitonnés tous les jours, le temps libre en couple qu’on n’espérait plus… Louise devient indispensable. Elle est presque un membre de la famille. Et toute l’ambiguïté du roman va résider dans ce « presque ».

Car on discerne très tôt quelques imperfections au tableau idyllique. La solitude de Louise quand l’auteure nous emporte dans le secret d’un quotidien et d’une existence proches du néant, cette barrière invisible et inconsciente qui s’érige doucement entre employeur et employée, et la dépendance mutuelle qui s’installe, repoussant un peu plus chaque jour les limites… On sait ce qui va arriver, finalement. Mais pendant la lecture, ce n’est pas ça qui joue sur notre angoisse. C’est autre chose, un sentiment plus pernicieux que l’auteure réussit à instaurer avec brio. Un petit secret avec Mila, des parties de cache-cache qui font froid dans le dos… Le texte, dans le fonds, comme la forme, sonne comme une comptine malsaine.

Chanson douce est, en ce sens, un thriller psychologique terriblement efficace, sans dérive voyeuriste. Au début, au fil des pages, je ne pouvais pas m’empêcher de me demander ce qu’il y avait de si génial dans le style pour qu’on octroie le Goncourt à ce roman… Mais en fait Leïla Slimani a un talent secret, qui va bien au-delà des mots et ça, on s’en rend compte une fois le livre refermé, enfin. Pas volé, donc.

 

Leïla Slimani, Chanson douce, Gallimard 

Publicités

17 réflexions sur “Notre Louise

  1. Vivement qu’il sorte en poche, j’en peux plus d’attendre. Et Dans le jardin des ogres a la même ambiance oppressante, la même histoire glaciale et une psychologie des personnages terriblement réaliste.

    J'aime

  2. Waa rien qu’à la lecture de ton avis j’avais les poils qui se sont dressés ! J’étais très curieuse de ce bouquin mais tu m’as convaincue ! Maintenant ça va être dure de tenir jusqu’à la sortie en poche !

    Aimé par 1 personne

  3. Comme j’aime la façon avec laquelle tu as résumé ce roman. C’est exactement comme cela que je l’ai ressenti. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre au début, mais je me suis rapidement prise au jeu (malsain) de cette histoire. Merci pour ta critique 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s