Hyggelig

Le dimanche, j’aime bien vous proposer des petites chroniques cocon, et aujourd’hui, je crois qu’on ne pourra pas faire plus « home sweet home », parce qu’on va parler hygge : à prononcer « hou-ga », même si la prononciation, on s’en fiche un peu, pourvu qu’on se plonge à corps perdu dans cette philosophie du bonheur, dixit Meik Wiking, l’auteur du merveilleux Livre du Hygge paru chez les éditions First.

S’il n’existe pas de terme équivalent en français pour traduire le hygge, il vous suffit de vous figurer une lumière tamisée dans le salon, un verre de vin avec l’amour de votre vie alors qu’il neige dehors, la perspective d’une soirée à lire un énorme pavé devant un bon feu de cheminée ou encore les châtaignes qui craquent sous les pieds lors d’une balade en forêt en automne… Cet idéal du bonheur made in Danemark prône les petits plaisirs simples du quotidien, la convivialité, le bien-être et surtout beaucoup… beaucoup de bougies.

Meik Wiking a le meilleur job de la terre : il est président de l’Institut de recherche sur le bonheur de Copenhague, chargé de déterminer les causes du niveau de bonheur inégalé au Danemark. Si, si, ça existe, et c’est très sérieux ! Dans un pays au climat pas toujours très hospitalier, les danois ont créé un véritable mode de vie (ma nouvelle religion) dont les quatre piliers principaux sont le confort, la simplicité, la convivialité et le bien-être.

Poser son téléphone et choisir d’être dans l’instant présent, s’aménager un petit espace confortable près de la fenêtre, allumer des bougies en rentrant du travail, instaurer des petits rituels avec ses amis les plus proches, craquer pour une pâtisserie à la pause-dejeuner, faire la cuisine à plusieurs un dimanche, essayer un nouveau thé, acheter un pull tout doux, installer une bibliothèque partagée dans le hall de son immeuble, savourer une chocolat chaud dans un petit café cosy en ville… Ce sont autant de pratiques déjà répandues dans le monde entier, mais qui sont littéralement institutionnalisées au Danemark, où le foyer et les petits noyaux d’amis restreints mais très soudés sont au coeur de la vie des gens.

Ce qui est assez magique, c’est que la lecture de ce livre est déjà une véritable incursion en soi au coeur du hygge. J’ai pris le temps de le lire lentement, d’apprécier chacune des superbes photos qui accompagnent les textes de Meik Wiking, d’une douceur incroyable. (A ce propos, il me semble qu’une sortie poche est prévue prochainement, mais je vous conseille quand même de prendre le temps de comparer les deux éditions et la qualité des photos et des infographies. A moins de quinze euros pour si joli bouquin, ça peut valoir le coup.) En refermant le livre, je me suis juste sentie apaisée comme jamais… et aussi prête à prendre deux billets d’avion pour Copenhague sur-le-champ.

Si s’accorder du temps pour soi ou veiller à l’éclairage de son intérieur peut sembler évident, ce qui est le plus intéressant à la lecture de ce livre, c’est de se rendre compte que, non… Ca n’est pas si évident, sinon on serait tous déjà au top du bonheur tous les jours. Et c’est précisément l’objet du projet de Meik Wiking. Il le dit lui-même, son travail consiste le plus souvent à établir des faits connus, mais qu’on a fini par oublier à force de les avoir intégrés depuis toujours. Prend t-on réellement le temps d’allumer une petite bougie le soir pendant le repas ? Est-ce que ce vieux néon agressif dans la cuisine n’a pas fini par avoir raison de nous ? C’est en cela que je suis en profond désaccord avec certains avis sur ce livre, selon lesquels on n’apprendrait rien et qu’il ne s’agirait que d’un vague pinterest amélioré. Si vous êtes en quête d’un manuel, d’un livre d’apprentissage ou d’un essai sociologique sur le Danemark, alors certes, vous allez être déçu. Si, en revanche, vous cherchez à vous immerger pleinement dans un idéal de simplicité et d’enchantement du quotidien venu du froid, à vous laisser porter par de douces images, à travers le texte et les photographies et peut-être, à reprendre de bonnes habitudes… Alors ouais, vous aussi, vous risquez fort de partir en quête d’un nouveau guide du Routard incessamment sous peu.

 

Meik Wiking, Le livre du hygge, Mieux vivre la méthode danoise, First

6 réflexions sur “Hyggelig

  1. Ca tombe bien c’est justement ma prochaine destination pour allez chrcher un peu de bonheur à ramener dans ma valise ! 😌
    Concernant ce livre je compte en effet me le procurer car parfois un petit retour à l’essentiel et à nous meme s’impose !

    Et puis plaids bougies livres et cheminée ? Je suis cliente évidement ! 😋
    💞

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s