Jingle bell rock

A mon calendrier de l’avent Lindt, nous sommes le 21 décembre, autrement dit, il est de bon ton de vous poster une petite chronique spéciale #MerryChristmas #OrgieDeChocolat #MagasinsBlindés #MamanJaiRatéLavion ! Dans le cadre de ma merveilleuse petite aventure de lectrice Charleston, j’ai pu découvrir un recueil de nouvelles de… Noël (vous l’auriez jamais deviné tous seuls), Y aura t-il trop de neige à Noël ? par la #TeamRomCom, une joyeuse bande d’auteures de comédies romantiques.

(Avouez, cette couverture vous donne envie d’aller dépioter les cadeaux que Chéri(e) a mal planqués dans le dressing)

Un réveillon mouvementé par les frasques d’une activiste de la cause animale, une panne de courant le soir de Noël à Paris sous les toits, une rencontre inattendue au marché de Noël, Noël en solo à Sienne, « 45 trucs à faire à New York avant le 26 décembre au soir pour être certain de se réveiller heureux le 27 décembre au matin », une Mère Noël sexy enfermée aux Galeries Lafayettes toute la nuit… Isabelle Alexis, Tonie Behar, Adèle Bréau, Sophie Henrionnet, Marianne Levy et Marie Vareille nous offrent 6 nouvelles inédites pour cette petite période doudou de Noël que j’aime tant.

Nos six auteures de la #TeamRomCom, grandes spécialistes de la comédie amoureuse, ont donc choisi de poser un regard décalé sur le réveillon, entre prises de bec le soir du réveillon, bon gros lapin de dîner en amoureux, rencontre nocturne entre une Mère Noël qui a entamé le champagne toute seule et un cambrioleur ou encore morceau de fromage à l’origine d’une belle histoire… Et chacune de leur nouvelle se poursuit un an après dans une seconde partie.

Si le concept me plaisait beaucoup, comme ça, de prime abord, j’avoue voir été un peu refroidie par les deux premières nouvelles. Même si le choix du ton général versait volontairement dans l’humour et une pointe d’absurde, j’ai trouvé les personnages excessifs (Audrey, par exemple, qui est une caricature d’activiste de la cause animale, m’a gentiment fait grincer des dents..), les situations beaucoup trop improbables et le style un chouïa trop oral à mon goût.

Heureusement que je n’ai pas perdu espoir car la suite m’a plus convaincue. Cap ? par Marie Vareille vaut particulièrement le coup, avec le personnage génial de Valentine, contrainte de vaporiser du parfum sur les clients sans leur consentement aux Galeries Lafayettes, le tout déguisée en une version aguicheuse de la Mère Noël. Et j’ai beaucoup aimé le style de La Théorie du Pingouin de Sophie Henrionnet, à grands renforts de # très bien placés.

Un bilan assez mitigé donc, mais si vous avez envie d’un petit recueil de nouvelles vraiment pas prise de tête ambiance petit téléfilm de Noël, certaines d’entre elles devraient vraiment faire le job !

 

TeamRomCom, Y aura t-il trop de neige à Noël ?, Charleston

6 réflexions sur “Jingle bell rock

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s