Voir, c’est croire.

Faut croire qu’en ce moment, quand Chaton et Chaton bis font lecture commune, y a systématiquement du coup de cœur à la clef. Après le très beau roman de Robyn Harding, nous nous sommes penchées sur le cas de 37 fois de Christopher J. Yates, la toute nouvelle lecture de la #TeamThrillers du Cherche-Midi et MONDIEUMONNVEUMESAIEUX ce livre est impossible à lâcher dès lors qu’on a mis le nez dedans. #piège #cestlelivrequitemange

Pour lire la chronique du Charmant Petit Monstre, c’est juste ici.

Ce fameux jour d’été 1982, dans la forêt près de la petite bourgade entourée par les montagnes où ils ont grandi, Hannah, Matthew et Patch ont vécu une chose sur laquelle ils ne veulent plus mettre de mots à présent qu’ils sont adultes et que nous sommes en 2008, à New-York. Mariée à Patch, Hannah est journaliste d’investigation pour le New-York Mail. Elle voudrait écrire un livre sur les affaires criminelles qu’elle a couvertes, celles qui valent vraiment le détour. Mais bien vite, une vérité s’impose à elle : elle n’a pas d’autre choix que de commencer par ce qui s’est passé en 1982, quitte à raviver de vieux souvenirs… et à en déterrer d’autres.

La stratégie de l’auteur ? Nous scotcher bien comme il faut dès les premières pages avec le récit d’une après-midi en forêt entre copains qui tourne vraiment, vraiment mal. Et puis nous retourner la tête avec un bond dans le temps des plus étranges. Devenus adultes, deux des protagonistes, Patch et Hannah, sont mariés… et honnêtement, on a du mal à imaginer ce qui s’est passé entre 1982 et 2008 pour en arriver à ça.

Sur ce présent et ce passé dont on nous dissimule encore l’essentiel, l’auteur va faire la lumière en alternant les points des vue des trois personnages. Ils ont tous leur vérité sur ce qui s’est passé ce jour-là, sur ce qui est advenu depuis et le lecteur ferait bien de se laisser porter pour goûter toute la maitrise scénaristique de ce roman. Voir c’est croire… Vraiment ? L’auteur joue avec ses personnages et surtout avec celle ou celui qui le lit. Résultat : Rosy s’est acharnée sur son bouquin jusqu’à ce que ses yeux réclament du sérum phy à trois heures du matin. En vrai, n’est-ce pas l’ultimate goal d’un thriller (et de tous les livres de la terre en général) ?

Vous l’aurez compris, j’ai adoré la construction du roman de Christopher J. Yates, avec un troisième acte à couper le souffle… Mais ce qui a vraiment touché la corde sensible chez moi, c’est que l’auteur n’en fait pas des caisses dans les rebondissements et dans le sensationnel, bien au contraire, préférant opter pour une histoire poignante et authentique, au point qu’on ne sait plus trop dans quel genre romanesque on finit par atterrir. Thriller, chronique sociale, drame… on a l’impression de faire le grand écart entre un thriller haletant as fuck et un récit intimiste.

Et puis ces trois « je » auxquels on croit à fond, trois voix qui s’entremêlent pour recomposer lentement ce puzzle dérangeant… Ici l’auteur a créé de vraies personnalités et quand on recherche de bons personnages en thrillers (trop rares !), tomber sur Patch, Hannah et Matthew, c’est un régal.

En gros, la jumelle maléfique de Rosy n’a rien à redire. Elle aurait bien pinaillé sur les décors mais elle peut même pas tant elle avait l’impression elle aussi de se balader en forêt, à l’ombre des montagnes…

37 fois sort demain en librairie et je ne vais pas vous faire l’affront de vous le conseiller 37 fois au moins parce que ce serait vraiment lourd et c’est pas le genre de la maison, ici on ne reposte pas de gifs de JCVD entre deux camions, on valorise la subtilité, la sobriété et le bon gout en toutes circonstances, vous le savez bien.

 

Christopher J. Yates, 37 fois, Cherche Midi

Publicités

2 réflexions sur “Voir, c’est croire.

  1. Pingback: 37 fois – Christopher J. Yates

  2. Pingback: C’est le premier j’balance tout #25

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s