« L’amour, c’est un printemps craintif… »

Je serais curieuse de savoir si, comme moi, vous êtes des lecteur.ices de saison ? A base de magie et de frisson l’automne, de lectures doudou et de grandes sagas familiales l’hiver, de nature writing dès que les beaux jours de printemps se pointent ou encore de bons gros polars et de lectures feelgood l’été ? Pas que ce soit une règle inflexible, mais Rosy est très influencée par l’air du vent-là haaaaaauuuuuut le sycomore dort- en matière de lectures… Aussi je m’étais gardé de côté ce petit recueil de nouvelles spécial vacances mitonné par les éditions Charleston : Un couple, une ville, le concept est dans le titre et huit auteur.ices aux commandes : MIAM !

Jérusalem, Edimbourg, Rome, Boston, Paris ou Venise… qu’ils y vivent ou qu’ils y séjournent pour la première fois pour les vacances, des couples se rencontrent, se (re)découvrent, se déchirent ou s’abandonnent dans neuf villes-théâtres.
Des histoires courtes, des décors qui te font voyager aux quatre coins du monde, des villes-personnages et des histoires d’amour pas cucul, toujours teintées d’un arrière-goût amer… J’ai beaucoup aimé l’esprit de ce recueil et c’est clairement le genre de bouquin que j’aurais emporté dans ma valise si je n’avais pas été présentement AUTRAVAILPENDANTLACANICULE #stoprager.

Pourtant, le délire avait trèèèès mal commencé puisque je n’ai pas accroché du tout à la première nouvelle, beaucoup trop ancrée dans le spirituel et le religieux à mon goût. Là, je me suis dit : « Si elles sont toutes comme ça, t’es mal barrée Hervé. »


Et puis j’ai enchainé avec une nouvelle de Jérôme Attal, qui, pour le coup, m’a enthousiasmée de A à Z, surtout pour cet esprit londonnien ultracosmopolite tellement bien retranscrit. C’était le début du voyage, et la nouvelle de Clémentine Beauvais, juste derrière, a été mon coup de coeur ultime. dites-vous : « Edimbourg », « Pèlerinage Harry Potter », « Premier amour » et « Non-dits ». Je suis folle de la ville et du sorcier à lunettes, faut dire qu’elle partait avec de bons points, mais cette déclaration d’amour à l’univers de J.K. Rowling pétillante, tendre et parfois triste aussi m’a particulièrement touchée.


Les villes s’enchainent, mais les genres aussi, de la comédie à la tragédie, on tombe même carrément dans le thriller avec l’histoire écrite par Sophie Carquain en plein coeur de New-York. Les auteur.ices ont toutes et tous leur style mais à chaque fois, je me rendais compte que je m’étais totalement imprégnée de l’atmosphère et en si peu de pages, c’est toujours un tour de force.

Mon seul regret c’est qu’il y ait si peu de représentation LGBT dans ce recueil (une seule nouvelle avec un personnage masculin ayant une liaison avec un autre homme, bon en plus on est dans l’adultère, donc point de vue rêve, moi, bifbof)…

Ceci dit, je recommande chaleureusement cette lecture de saison (de type estivalesque donc), pour le voyage et pour la découverte de plumes françaises : Ariane Bois, par exemple, dont j’ai plusieurs romans dans ma pal, et bien sûr, Clémentine Beauvais moult fois louangée chez mon Charmant Petit Monstre, raison de plus pour sérieusement se pencher sur sa biblio là !

 

Eliette Abécassis, Jérôme Attal, Delphine Bertholon, Clémentine Beauvais, Ariane Bois, Sophie Carquain, Lorraine Fouchet, Gilles Paris, Un couple, une ville, Charleston

2 réflexions sur “« L’amour, c’est un printemps craintif… »

  1. En lisant ton intro, au tout début, j’étais genre « naaaan j’ai pas de lecture de saison, c’est pas mon truc » jusqu’à ce que je lise « de bons gros polars l’été » : je viens d’en commencer un. VOILA Mimine-contradiction rentre se coucher sous le lit avec son bouquin.

    Je te le redis, tu m’as grave pimpée avec la nouvelle de Clémentine Beauvais. Il est pOOOssible que je l’achète RIEN que pour lire cette nouvelle. Ah bah on est fan ou on ne l’est pas, y a pas deux poids, deux mesures Jean-René.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s