Dear Bruce…

L’été est presque là et il est temps de préparer sa petite pal de vacances mois j’dis. Perso, j’ai déjà emprunté quatorze pavasses à la médiathèque, j’y ai ajouté quatre ou cinq Agatha Raisin pour faire bonne mesure et je me dis qu’une bonne demi-douzaine d’essais féministes ne seront pas de trop pour compléter ma playlist spéciale « je pars m’isoler en forêt cet été CIAOBYEBYE », et tant pis si j’en lis que 0,6% au final, tout le monde sait que l’important, c’est de trimballer une librairie sur soi. Dans la vôtre, je ne saurai trop vous conseiller de glisser La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille, en lice pour le Prix des lectrices Charleston qui n’est pas juste un énième roman feel-good ou une énième lecture de plage (même si « juste ça » c’est très bien aussi hein), nopenopenope, tata Rosy vous le dit, elle a été bluffée.

C’est de sa mère qu’Alice, jeune américaine fraichement débarquée à Paris, tient sa bilinguie (ça existe) option super fluent en français. En revanche, difficile de déterminer l’origine de ses crises d’angoisse à répétition, de ses insomnies, de son obsession pour la ponctualité (que je partage) ou encore de ce besoin irrépressible qu’elle a d’aligner correctement les objets. Il semble y avoir une infinité de barrières dressées entre Alice et le monde, un passé roulé en boule au fond du panier à linge sale aussi, mais nouvelle ville, nouvelle vie, Alice cherche un appart et surtout un job pour payer le mètre carré à mille euros le mois. Avec son CV impressionnant incluant l’une des facs américaines les plus prestigieuses, on ne l’imaginait pas atterrir dans une start-up dont l’objectif est de lancer une application absolument essentielle destinée à…

…réunir les chaussettes orphelines.

Disons qu’il faut manger et payer l’abonnement Netflix. C’est un peu l’état d’esprit d’Alice face au concept et à la gestion budgétaire toute personnelle de son nouveau boss qui collectionne les mantras positifs, les idées de weekends de teambuilding atypiques et aussi accessoirement les échecs. Et pourtant, au fil de ses rencontres, Alice commence petit à petit à tomber le masque… jusqu’à ce qu’il ne soit plus possible de refouler son passé.

Oscillant entre présent à Paris et extraits de journaux qu’Alice tenait des années plus tôt à la demande son psy, on ne pourra jamais dire qu’on saisit complètement la personnalité de notre héroïne avant le point final et c’est un dévoilement du personnage que j’ai tout simplement adoré. En fait, en ouvrant ce livre, je ne m’attendais pas à tomber dans une intrigue où je serais tenue en haleine et pourtant ça a été le cas, c’est le genre de surprise que j’aime en tant que lectrice.

(plus que ce genre de surprise en tous cas)

Le pitch de base fait très chick-lit classique et puis sans qu’on voit le truc venir, Marie Vareille nous embarque beaucoup plus loin. Il ne faut pas s’attendre à une comédie qui colle le smile 24/7, l’autrice pratique un style doux-amer, ou sucré-salé (ou boursin-brie de meaux si vous préférez les images de type fromagères) et les situations fantasques portées par une galerie de personnages secondaires carrément délicieuse côtoient souvent des moments plus compliqués.  Les nombreuses insécurités d’Alice sont, je trouve, traitées avec beaucoup de justesse et quand elle est au bord de la crise d’angoisse, on l’est aussi. Je ne peux décemment pas évoquer le reste sans dévoiler l’intrigue aussi je m’en tiendrai là, mais il faut vous attendre à sentir votre petit coeur se serrer. Souvent.

Pour toutes ces raisons, c’est typiquement le livre que j’aurais aimé ne pas avoir déjà lu pour pouvoir l’emporter en vacances mais comment aurais-je pu savoir que je voulais l’emporter sans l’avoir lu ? Paradoxe quand tu nous tiens par la barbichette…

 

Marie Vareille, La vie rêvée des chaussettes orphelines, Charleston

6 réflexions sur “Dear Bruce…

  1. Merci pour cette recommandation lecture qui me tente bien ! Je suis bien curieuse de découvrir les personnages et le style de l’autrice. Je note ce roman dans ma liste (déjà bien chargée aussi) de livre pour cet été !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s