« La grande chaine de la terreur. »

Ça y est, on est enfin en octobre, on se met gentiment dans son ambiance préférée mi-spooky mi-pumpkinpies, on enfile une combi piloupilou et on lit des histoires de sorcières, parce que c’est le thème du #HMSFFF challenge ce mois-ci ! Moi, j’ai décidé de me plonger enfin dans un roman qui avait l’air d’enchanter toutes les petites mains et toutes les petites têtes qui s’y étaient essayées jusque-là, Circé de Madeline Miller

De l’Odyssée d’Ulysse, on ne retient guère de cette déesse magicienne et séductrice, entourée d’une légion de nymphes sur son île, qu’une histoire de cochons.

Pig In The City GIFs - Get the best GIF on GIPHY

Dans une perspective moderne, féministe et ô combien lumineuse, Madeline Miller remonte aux origines de la fille du Titan Hélios, le soleil, et de l’océanide Perséis. Fascinée par la puissance et le rayonnement de son père, rejetée par une mère qui ne voit en elle qu’une pauvre créature dépourvue d’intérêt, lui préférant des frères et soeurs à l’ambition dévorante, Circé grandit dans l’ombre, la réserve et le secret. Etrangère aux subtils rapports de force qu’entretiennent Titans et Olympiens, c’est dans les apprentissages des mortels qu’elle va puiser sa propre force. La jeune déesse découvre qu’il existe une magie que les Immortels ne maitrisent pas, celle des plantes, des poisons, des mots, la magie qui demande des efforts, du travail, de la patience, tout ce qui est étranger à ses pairs.

Et petit à petit, on commence à remarquer le vilain petit canard dans les plus hautes sphères divines, pire, on en prendrait presque ombrage. Zeus et Hélios se mettent donc d’accord #BOYSCLUB, il faut éloigner celle qui dérange, l’exiler sur une île qu’elle ne pourra jamais quitter.

Koh-Lanta leur sentence est irrévocable - image animée GIF

Mais c’est mal connaitre celle qui épouse tous les éléments à la fois. La magicienne fait de son île un véritable paradis et si elle ne peut aller au monde, c’est bientôt le monde qui vient à elle… 

J’ai juste A-DO-RÉ cette relecture des grands mythes grecs – oui, parce qu’à travers Circé, c’est presque toute la mythologie, Minotaure, Scylla, dieux en goguette, Ulysse 31 et autres petites historiettes du quotidien, qui nous explosent en pleine face – et la juste place redonnée à l’une des figures les plus célèbres de la sorcière. Victime des puissants, victime des mâles, Circé façonne d’abord sa petite liberté dans le peu d’espace qu’on a circonscrit pour elle et en cela, le livre raconte déjà une histoire éminemment féministe. D’autant que l’autrice remet volontiers en cause la beauté naïve des chants héroiques, des grandes épopées et des personnages illustres, à commencer par les dieux dont le portrait est très peu flatteur. (Hermès, notamment, sans que j’arrive tout à fait à mettre le doigt dessus, m’a fait flipper tout du long)

Face à l’ennui et à la facilité, Madeline Miller rend hommage aux petits rituels, à la nature, aux lieux de repli secrets où se loge le féminin et on se sent un peu comme à la maison, aussi, sur l’île de la magicienne. 

Si vous aimez les récits à tiroirs, les romans qui vous placent au coin du feu près de leurs personnages pour écouter de nouvelles histoires encore plus passionnantes que celle que vous êtes en train de lire, si vous avez un peu envie de retomber en enfance sans qu’on vous cache la part d’ombre du conte, alors c’est le livre qu’il vous faut. 

Madeline Miller, Circé, Pocket

11 réflexions sur “« La grande chaine de la terreur. »

  1. Raaaah si peu de temps, tant de livres qui me font envie. Clairement Circé est dans ma ligne de mire parce que ça a l’air juste trop trop bien, ça correspond à beaucoup de choses que j’aime. Je vais tacher de lui ménager une petite place un jour ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: C’est le premier, je balance tout #19 (nov.20) – Alberte Bly

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s