“Empathy is the most radical of human emotions.”

Premier post post-lockdown ! Alors, comment va la vie ? Vous êtes team #retouràlavienormale ou #lesgensmavaientpasmanqués ? Deuxième catégorie par ici mon capitaine, c’est même pour cette raison que je profite à fond de ces quelques petits jours de congés … Lire la suite

Free the nipple

Aujourd’hui, on va parler poitrine, boobs, eins, cette partie de notre anatomie souvent comparée à des fruits de différentes tailles, souvent décrite à grands renforts d’expressions chatoyantes et aussi bien venues que moi à un colloque sur la théorie des … Lire la suite

« Autour de la maison, l’arbre sans fin dort encore. »

S’il y a une lecture de confinement à faire en ce moment, c’est bien Chez soi de Mona Chollet. D’une, parce que les excellentes éditions Zones (La Découverte) mettent gratuitement à dispo l’ouvrage en numérique sur leur site. De deux, … Lire la suite

Sub rosa

« JOUIR ». Cinq lettres capitales qui s’étalent en rouge vermillon histoire qu’on ne passe plus à côté. Moi je n’ai pas pu, surtout quand on sait que cet essai de l’autrice et journaliste canadienne Sarah Barmak sur l’orgasme féminin est édité … Lire la suite

La voie royale

J’étais en train de faire le bilan de mes lectures cette année et si j’ai mis un gros frein sur la SF (frein non prémédité et laissez-moi vous dire qu’on va réparer ça en 2019) je me suis en revanche … Lire la suite

WITCH please !

Il vient de tout juste remporter le prix Psychologies-Fnac et j’en suis fort aise comme la fourmi parce que c’est l’une des plus belles découvertes que j’aurais faites cette année : aujourd’hui je vous parle de Sorcières, la puissance invaincue … Lire la suite

« I began to wonder why we cuddle some animals and put a fork in others. »

Aujourd’hui, on va parler militantisme, cause animale et dentifrice. Et juré, y a un rapport entre les trois. Vous savez combien la question du spécisme a pris de l’importance dans ma vie… C’est elle qui conditionne aujourd’hui la façon dont … Lire la suite

Hyggelig

Le dimanche, j’aime bien vous proposer des petites chroniques cocon, et aujourd’hui, je crois qu’on ne pourra pas faire plus « home sweet home », parce qu’on va parler hygge : à prononcer « hou-ga », même si la prononciation, on s’en fiche un … Lire la suite