« Pour connaître un mortel, donne lui du pouvoir. »

Hier soir, je me suis confortablement pelotonnée dans mon lit pour déguster une petite édition abrégée du Prince de Machiavel, intitulée Ceux qui désirent la grâce d’un prince… Et bien laissez-moi vous dire que cet essai qui n’a pas pris une … Lire la suite

The sound of silence

Après Les Monades urbaines, et toujours à cause de Morwenna (qui je vous le rappelle est la cause principale de mon appauvrissement actuel, heureusement largement compensé par l’enrichissement livresque), j’ai décidé d’enchainer sur l’ami Silverberg sans attendre avec l’un de … Lire la suite

Karass

En général, quand tu pioches un bouquin dans ta bibliothèque, que tu le lis de la première à la dernière page pour finalement le ranger à nouveau gentiment sur l’étagère, tu t’en sors avec un résultat avoisinant le PAL -1. … Lire la suite

Tullochgorum

Je vous propose de commencer la semaine en beauté, en féérie et à l’écossaise avec le petit bijou totalement barré de Martin Millar, Les petites fées de New-York, objet littéraire non identifié qui m’aura quand même tenue éveillée toute une … Lire la suite

La Barrière Gaïa

Je crois que l’une des choses que je préfère en matière de lecture, c’est tomber sur une nouvelle plume, un nouvel univers qui me laisse toute fébrile. Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance d’être sélectionnée par la Team … Lire la suite

« Talkin’ ’bout my generation »

Les yeux plissés et une grimace disgracieuse accrochée à ma face, j’ai tiré mon premier petit papier de la Book Jar. Et… Enorme soulagement en tombant sur Spin de Robert Charles Wilson. (Mais pourquoi est-ce qu’elle s’impose ça ?) Après … Lire la suite

La ligne de vie

En matière de fantasy crapuleuse, je ne pensais pas que ce cher Scott Lynch serait détrôné dans mon petit coeur, et pourtant… Je viens de terminer Gagner la guerre, le premier roman de Jean-Philippe Jaworski, un pavé de près de … Lire la suite

Material world

Attention, on ne plaisante plus. J’ai comme qui dirait trouvé un nouveau maitre, à mettre aux côtés de mes inspirations ultimes. Bret Easton Ellis et Salinger vont devoir se serrer un peu sur le canapé pour faire de la place à … Lire la suite