« Le songe de la raison engendre des monstres. »

Ca fait du bien parfois d’ouvrir un court roman quand on a tendance à enchainer les pavés de type briquesque. Le Songe de Goya d’Aurore Guitry et ses cent cinquante pages m’ont accompagné pendant deux petites heures assez hallucinantes. Amateurs … Lire la suite