“It feels good to be lost in the right direction”

Je le répète en toute modestie et en toute objectivité surtout, l’année 2017 a été un grand cru pour les lectrices Charleston, la PREUVE : on avait une autrice parmi nous et on ne le savait même pas ! J’ai … Lire la suite

Their angels

Je profite de mon temps libre en ce moment pour dévorer ma sélection du #pumpkinautumnchallenge (en passe de devenir ma gourmandise livresque préférée) et je viens de valider la sous-catégorie Balai Pattes ! avec le roman de Patricia Harman, La … Lire la suite

Le Hawk

Avez-vous déjà lu (voix d’Alain Chabat) un « contre-western » ? C’est selon mon avis, qui n’est pas si humble (voix de Dumbledore), l’expression qui résume le mieux le merveilleux premier roman d’Hernan Diaz, Au loin. Un grand merci au #PicaboRiverBookClub, à … Lire la suite

Les miettes

Je suis ravie de lancer les hostilités (ou d’ouvrir le bal pour les plus pacifiques) de la rentrée littéraire sur le blog avec le premier roman d’Amélie Cordonnier, Trancher, que j’ai pu découvrir grâce à Babelio et aux éditions Flammarion … Lire la suite

Eyland

Coucou ! Rosy refait surface après une petite quinzaine de jours off (même si elle ne garantit aucun rythme soutenu avant la rentrée) pour vous parler d’une nouvelle plume islandaise. Vous l’avez peut-être déjà remarqué, en bons petits Sherlock, le … Lire la suite

Lettres en souffrance

Oui, le rythme de post sur le blog n’est pas dinguedingue ce mois-ci, mais je compte bien me rattraper aujourd’hui en vous parlant d’un livre précieux. Et ça, ça compte. Je vous écris comme je vous aime est un tout petit … Lire la suite

La pierre du noyé

Il y a des éloges dithyrambiques de quatrième de couverture dont il faut se méfier. Du genre « Le meilleur livre des douze prochains millénaires ! » ou encore « Le nouvel auteur qui va enterrer (une deuxième fois) Dostoïevski. » Et puis, à … Lire la suite

Le parfum des ensaïmadas

C’est moi ou c’est la journée la plus déprimante de l’année ? Non parce qu’ici, il pleut depuis plus d’heures qu’il n’y en a dans une journée quand même… Moi, face à ce genre de dimanche, j’aime opposer mon bouclier … Lire la suite