Holy Harry

(« Se retenir de faire un jeu de mot naze avec Batman pour parler du bouquin de Jo Nesbø » check.) Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de croiser en librairie les sublimes rééditions (à très petit prix jusqu’en aout pour ne rien gâcher) des enquêtes de l’inspecteur Harry Hole chez Folio, mais perso, je n’ai pas pu y résister et je me suis procuré le premier volume, L’homme chauve-souris.

Prié de prendre ses distances un moment avec la Norvège depuis un incident tragique, l’inspecteur Harry Hole est envoyé en Australie pour assurer la liaison avec Oslo après qu’une compatriote a été retrouvée morte en bas d’une falaise. En retrait, il découvre la culture aborigène et fait la rencontre d’une suédoise qui parvient enfin à lui soutirer quelques confidences sur son passé. Mais alors que les meurtres se multiplient et que la piste du serial-killer est envisagée de plus en plus sérieusement, Harry va découvrir à ses dépens qu’il ne pourra pas rester en dehors de l’enquête bien longtemps…

Je lis rarement les quatrièmes de couv’ de mes achats coup-de-tête, aussi ai-je été particulièrement étonnée de tomber sur un polar norvégien en Australie. Mais le charme des thrillers nordiques sait apparemment s’exporter chez Jo Nesbø ! C’est une enquête a priori des plus classiques qu’il nous propose : un corps est retrouvé et puis finalement, ça ne s’arrête pas là et tout l’enjeu va être de faire le lien entre plusieurs affaires… Mais tout le sel va résider dans l’atmosphère propre à l’Australie et à la culture aborigène, le cadre que Jo Nesbø a choisi pour la première enquête d’Harry Hole et auquel il rend un très bel hommage. Ce qui s’apparente d’abord à des légendes et des histoires pittoresques à base de serpents géants et d’esprits qu’Harry entend ici ou là sur un bout de comptoir finit par peser sur une enquête déjà complexe, avec des meurtres de plus en plus barbares…

Du point de vue de l’intrigue policière, on est dedans, c’est efficace surtout quand les événements s’accélèrent dangereusement dans la dernière partie du roman. Ceci dit, je n’ai pas été particulièrement bluffée par l’issue, un poil prévisible à mon goût. En revanche, c’est un vrai bonheur de découvrir un nouvel enquêteur qu’on va pouvoir suivre (oui, parce que j’ai déjà décidé d’acquérir les autres hein, je croyais que c’était déjà une affaire classée ça), bien cassé et borderline comme on les aime, toujours sur le fil de la rédemption et porté par un style froid et pince-sans-rire assez délicieux.

En gros, j’ai adoré le style, l’ambiance et le personnage principal, un peu moins l’enquête, aussi je me dis qu’avec une intrigue un poil plus punchy, ce cher Jo Nesbø pourrait me toucher droit au coeur. Comment vous dire que des titres aussi encensés que Le Bonhomme de neige ou Police ne vont pas faire long feu sur les étagères de ma librairie chouchou…

 

Challenge des Irréguliers de Baker Street +1 : L’Aventure de Shoscombe Old Place

 

Jo Nesbø, L’homme chauve-souris, Folio

Publicités

6 réflexions sur “Holy Harry

  1. Je viens de découvrir ton blog grâce à la Récolteuse de Mots et ayant moi aussi lu et chroniqué ce livre, j’étais curieuse de lire ton avis ! =)
    Bon je crois que j’ai été un peu plus déçue que toi xD
    En tous cas j’ai beaucoup aimé tes touches d’humour, et je m’en vais lire tes autres chroniques du coup !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s