Sub rosa

« JOUIR ». Cinq lettres capitales qui s’étalent en rouge vermillon histoire qu’on ne passe plus à côté. Moi je n’ai pas pu, surtout quand on sait que cet essai de l’autrice et journaliste canadienne Sarah Barmak sur l’orgasme féminin est édité … Lire la suite

« Il a quelque chose que nous n’avons pas, il a le verbe. »

Janvier s’achève et Janvier c’était quoi ? OUI C’ETAIT LE MOIS DE LA GALETTE ET JE RAGE PAS DU TOUT PARCE QUE J’AI JAMAIS EU LA FEVE SUR 9 GALETTES. Mais c’était surtout le mois des utopies et dystopies pour … Lire la suite

Sweet sixteen

Parfois, il suffit d’une fraction de seconde, d’un tout petit instant pour que tout s’embrase. Le coup de l’allumette. Ce n’est pas pour rien, d’ailleurs, qu’elle orne sobrement la couverture du roman de Robyn Harding, L’Anniversaire. Des fois que la … Lire la suite

La dernière femme de chambre

Si je vous dis « Titanic », tout de suite, il y a tout un tas d’images qui ne manqueront pas de vous exploser à la tête (Rose qui vole, un gigantesque Iceberg, Leo qui était si beau que ça vous brulait … Lire la suite

« There ain’t no grave can hold my body down »

Ce mois-ci, un roman très étrange est paru dans la collection Exofictions chez Actes Sud, La Contre-nature des choses de Tony Burgess. Je suis tombée sur le pitch par hasard, où il était question d’apocalypse zombie, de traitement des déchets … Lire la suite

Nord et Sud

S’il y a bien une auteure qui m’a donnée envie de participer à l’aventure des Lectrices Charleston, c’est bien Kathleen Grissom. Et pourtant, je n’avais jamais rien lu d’elle. « GNÉ » me direz-vous fort à propos même si vous manquez cruellement … Lire la suite

When the lights go out…

Coucou, dans une semaine c’est Noël, c’est moi ou Décembre file plus vite qu’une nuit de bingewatching d’Orange is the new Black ? J’espère avoir le temps de vous proposer deux ou trois idées de cadeaux (toujours rayon lecture, hein, côté lave-vaisselle, j’suis … Lire la suite

« Talkin’ ’bout my generation »

Les yeux plissés et une grimace disgracieuse accrochée à ma face, j’ai tiré mon premier petit papier de la Book Jar. Et… Enorme soulagement en tombant sur Spin de Robert Charles Wilson. (Mais pourquoi est-ce qu’elle s’impose ça ?) Après … Lire la suite