Mein kleiner Bauer…

Voilà l’histoire. Alors il y avait ce livre que mon amour voulait absolument me faire lire. Mais moi, j’avais toujours une PAL à rendre Augustin Traquenard fou de jalousie et je disais « plus tard, plus tard… ». (C’est moi ou cette … Lire la suite

« Pour connaître un mortel, donne lui du pouvoir. »

Hier soir, je me suis confortablement pelotonnée dans mon lit pour déguster une petite édition abrégée du Prince de Machiavel, intitulée Ceux qui désirent la grâce d’un prince… Et bien laissez-moi vous dire que cet essai qui n’a pas pris une … Lire la suite

The sound of silence

Après Les Monades urbaines, et toujours à cause de Morwenna (qui je vous le rappelle est la cause principale de mon appauvrissement actuel, heureusement largement compensé par l’enrichissement livresque), j’ai décidé d’enchainer sur l’ami Silverberg sans attendre avec l’un de … Lire la suite

Les Primitifs

Après Morwenna, piocher ma prochaine lecture parmi tous les classiques de la SF équivalait à choisir entre papa et maman, mais j’ai fini par opter pour Les Monades urbaines de Robert Silverberg qui trainait dans ma bibliothèque depuis un petit moment déjà. … Lire la suite

Retomber sur ses pattes

J’aime les histoires de voyage dans le temps. Mais c’est casse-gueule. Mais j’aime les histoires de voyage dans le temps. Ma dernière lecture en date rayon #NomdeZeusMarty! est un classique de la SF, Une porte sur l’été de Robert Heinlein. Et … Lire la suite

Caïus ist ein dummkopf

Allez, allez, je case une dernière chronique avant le bilan du mois ! Ma bonne résolution #Bookjar ne s’est pas encore effritée, nonnon, et devinez ce que le dernier tirage a donné… Roulement de casseroles, bimbamboom : UN BIBLIOTHEQUE VERTE. (Ce … Lire la suite

Calypso

Le mois dernier, La Musardine a réédité un classique de la littérature contemporaine érotique, La femme de papier de Françoise Rey, avec un bonus de taille, puisqu’il s’agit d’une version illustrée par Alex Varenne. J’avais déjà envie de le lire depuis … Lire la suite