Gwenn ha Du

Bon alors je sais déjà que vous allez me taxer de délit de haute subjectivité puisque je m’apprête à vous parler d’un roman dont l’intrigue se passe EN BRETAGNE, mais je vous jure qu’il faut voir au-delà des crêpes et du chouchen et me croire quand je vous dis que j’ai vraiment passé un très bon moment en compagnie de La plage de la mariée de Clarisse Sabard, une nouvelle lecture Charleston au top.

Lorsque Zoé perd brutalement ses parents dans un accident de voiture, elle imagine qu’il ne lui reste plus aucune famille, sinon celle qu’elle s’est choisie, Maxime et Elsa, ses deux meilleurs amis. Mais avant de mourir, sa mère lui confie un ultime secret. Zoran, son père, n’est pas son père biologique, et à présent qu’elle se retrouve seule, il lui faut absolument partir à la recherche de cet inconnu. Le seul indice qu’elle lui donne, « La Plage de la mariée », va être à l’origine d’un départ précipité de Nice pour la Bretagne, dans le village de Saoz, où se trouve ce fameux site, source d’une légende macabre. En enquêtant sur ses origines, c’est l’ensemble de son existence que la jeune trentenaire va bouleverser.

On débute avec un drame familial, la mort des parents de Zoé, et un premier mystère : Qui est son véritable père ? Arrivera t-elle à le retrouver ? Et comment réagira t-il ? L’auteure nous tient en haleine tout au long du récit, au fil des investigations compliquées de l’héroïne. Et dès les premières pages de ce roman à la première personne, on ressent beaucoup d’empathie pour le personnage de Zoé, une trentenaire vive et pleine d’humour, adepte des robes vintage, qui a une spécialité, mettre les pieds dans le plat. C’est cette particularité qui fera sa force et qui lui permettra de s’intégrer facilement à Saoz, de trouver un emploi dans une petite cupcakerie, véritable coeur de la bourgade où tous se retrouvent.

Je crois qu’au-delà de l’intrigue mystérieuse, ce que j’ai préféré c’est cette ambiance si chaleureuse que Clarisse Sabard a su instaurer dans son roman. On n’a qu’une envie, c’est de s’installer dans un box du petit restaurant et de retrouver jour après jour tous ses personnages, de la charismatique Alice, au duo père-fille Gaël/Capucine, en passant par un autre exilé, Nicolas, qui ne laissera pas Zoé indifférente.

La Plage de la mariée mêle contemporain, thriller, romance et chick-lit est porté par une plume haute en couleur, pleine d’humour et de tendresse. Clarisse Sabard n’en fait jamais trop, a le sens du détail et nous livre un roman qui se dévore. Je l’ai d’ailleurs acheté pour la médiathèque, histoire de spread la bonne humeur et les nombreuses références aux licornes que ce roman contient. Ouais, entre ça et la BZH touch, il était vraiment fait pour moi…

 

Challenge des Irréguliers de Baker Street +1 : Le détective agonisant

Clarisse Sabard, La Plage de la mariée, Charleston

Publicités

5 réflexions sur “Gwenn ha Du

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s