“It feels good to be lost in the right direction”

Je le répète en toute modestie et en toute objectivité surtout, l’année 2017 a été un grand cru pour les lectrices Charleston, la PREUVE : on avait une autrice parmi nous et on ne le savait même pas ! J’ai profité du Pumpkin pour faire remonter Haut les coeurs !, le premier roman de Caroline Noel (qui tient le blog Carobookine) tout en haut de la PAL.

Entre son job d’hôtesse de l’air, sa vie de famille, ses sorties entre amies et son blog de voyage, le quotidien de Chloé est des plus mouvementés mais c’est aussi ce qui fait d’elle une femme épanouie. Or, tous ses repères vont être bousculés par un événement traumatique. Un matin, alors qu’elle court seule en forêt, elle assiste à l’agression d’une jeune femme et, manquant elle-même d’être prise à parti avant de prendre la fuite, elle décide, totalement déboussolée, de ne rien dire. Avec le poids de la culpabilité et la peur, conserver les piliers de son existence devient alors très difficile…

Il n’est pas évident pour moi d’écrire cette chronique parce que j’aurais teeeeellement voulu aimer ce livre au pitch alléchant… malheureusement, plusieurs éléments ont fait que j’ai eu beaucoup de mal à accrocher. Ceci dit, on va tout reprendre point par point parce que j’ai aussi des choses positives à dire, hein !

Caroline Noel n’a pas choisi la solution de facilité en écrivant l’histoire de Chloé, qui n’a rien d’une héroïne parfaite parsemée de jolies paillettes. Sa situation au début du livre pourrait pourtant nous le faire croire : perfect marriage, perfect children, perfect friends, perfect job… Puis Chloé devient l’unique témoin d’une violente agression et, dans la panique, elle fait le choix de fuir et surtout de se taire, abandonnant l’inconnue à son sort. Forcément, tout de suite, le personnage prend un tout autre relief. Alors par curiosité, je suis allée faire un tour sur les différentes chroniques pour lire quelques avis sur la question, et c’est un point négatif qui est parfois soulevé. C’est rigolo parce que c’est justement ce qui m’a plu dans ce roman.

Evidemment, ça peut paraitre horrible, évidemment on s’interroge rapidement sur le niveau d’empathie de Chloé (même si l’impact sur sa vie personnelle va vite nous donner des réponses) mais c’est un choix intéressant. Irrationnel, motivé par la panique et l’engrenage du mensonge par omission, mais intéressant. La jeune femme autrefois solaire s’enferme chaque jour un peu plus dans sa solitude, peine à se comporter normalement avec son entourage ou à mener sa carrière et sa passion avec le même entrain… L’autrice développe soigneusement les répercussions qu’ont ce secret sur tous les aspects de son existence.

Au-delà de ce parti pris audacieux, trop d’obstacles se sont malheureusement dressés entre Rosy et sa lecture. Le premier, c’est la caractère « hybride » de ce roman. Contemporain, chick-lit, thriller ?… Haut les coeurs ! est un peu de tout ça et après tout, pourquoi pas ? Seulement la différence de ton et d’enjeux entre les différents chapitres m’a posé un sérieux problème. Difficile de s’intéresser à la mutation du blog de Chloé quand on attend les réponses capitales de l’intrigue. Osciller entre légèreté et gravité, c’est un peu casse-gueule, et ça n’a pas fonctionné ici pour moi.

Ensuite, je n’ai globalement pas réussi à m’attacher aux personnages. Sans même parler de la décision très personnelle qu’elle prend après l’agression, Chloé fait des choix assez étranges et sa façon d’aborder sa vie ou sa carrière ne la rend pas forcément ultra sympathique (toujours de mon point de vue hein). Sa meilleure amie, Ada, a tout de même récupéré tout mon capital love. Quant aux autres personnages qui gravitent autour, ils ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable. Je m’attendais à une histoire d’amitié féminine assez béton, et j’ai été plutôt déçue de ce point de vue.

Enfin, le style est souvent beaucoup trop descriptif à mon gout. On rentre parfois dans un tel niveau de détails qu’on en perd l’imaginaire du roman. D’un côté, c’est hyper intéressant pour celles et ceux qui s’intéressent au monde du blogging et du voyage, mais le revers de la médaille c’est qu’on a de temps en temps plus le sentiment de lire un témoignage ou un billet ultra vivant.

Bon vous l’aurez compris, même s’il ne s’agira pas de la chronique la plus élogieuse de la terre (et j’en suis la première désolée !), je voulais dire un grand merci et un grand bravo à Caroline pour son livre et sa jolie dédicace ainsi qu’aux éditions Charleston. L’audace de ce premier roman laisse présager de jolies choses pour la suite.

 

Pumpkin Autum Challenge : 6/12

 

Caroline Noel, Haut les coeurs !, Charleston

4 réflexions sur ““It feels good to be lost in the right direction”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s