Les Oiseaux – Daphné du Maurier

Il y a des scènes de cinéma qui vous marquent pour la vie. J’étais toute petite quand j’ai vu Les Oiseaux pour la première fois. Tippi Hedren, magnifique et terrorisée dans son tailleur vert impeccable au milieu d’une aire de jeux pour enfants où une multitude de corbeaux menaçants attend… Attend quoi ? On ne sait pas, et c’est déjà bien ce qui me faisait le plus flipper à l’époque ! 

Des années plus tard, bim, je découvre enfin la nouvelle qui a inspiré le film et bon… comment vous dire que Queen Daphné du Maurier, Impératrice de l’Etrangeté, Grande Prêtresse de la Beauté vénéneuse et Papesse du Weird a écrit un texte qui a réussi à me saisir bien plus fort, des années après le visionnage de l’adaptation iconic d’Hitchcock. (Je dis iconic, mon côté véganogauchiasseféminazie en est bien revenue quand on fait le bilan du trauma de l’actrice et de tout le cast en général, comme de la maltraitance animale en mode yolo hein)

A moins que vous ne partagiez la phobie de Dame Guenièvre…

… vous vous dites, bon des piafs, même en nombre, ça reste des piafs quoi. Pas de quoi casser trois pattes à un canard. (promis c’est le premier et dernier calembour ornithologique, après je m’autoban) 

Sauf que.

Imaginez une toute petite bourgade rurale de bord de mer, en Angleterre. Point de blonde énigmatique en visite, juste les locaux, principalement des paysans et des pêcheurs. Bizarre pour la saison, le vent est particulièrement violent. Nat est père de famille et, au coeur de la nuit, tandis que tout le monde dort dans la modeste maison qu’il habite avec sa femme et ses enfants, il entend comme des bruits étranges. Et puis tout à coup, des hurlements dans la chambre de gosses. 

Nat déboule, et voilà qu’il se retrouve à se débattre avec une trentaine de moineaux furieux qui attaquent les petits. Hébétée, au milieu de ces trente petits cadavres qui jonchent maintenant le parquet, la famille ne sait pas comment interpréter ce phénomène « naturel » qu’il faut probablement imputer à ce drôle de vent. Le lendemain, quand il raconte ça aux gens du village, Nat voit bien que personne y croit vraiment, on prend tout ça à la rigolade, et les étranges nuées d’oiseaux dans le ciel y changent rien. 

Mais au moment où il se tient face à la mer, pour observer la drôle d’écume au-dessus des vagues, au moment où il comprend que c’est pas de l’écume, que c’est autre chose, quelque chose qui « attend »… Nat file en toute vitesse à la maison. Son instinct lui dit qu’il va falloir la protéger.

ET ON S’ARRÊTE LÀ.

Si vous ne connaissez pas du tout l’histoire, et bien surtout profitez à fond, et si vous êtes familier.es du film, dites-vous que vous ne vous épargnerez pas une bonne frayeur pour autant. C’est admirablement bien écrit, sur le fil du rasoir du fantastique, et dans un format ultra court, l’autrice nous transmet la PURE TERROR de ses personnages. 

En plus des Oiseaux, le recueil comprend d’autres nouvelles assez géniales. Parmi mes préférées, Le Pommier où l’on nous raconte l’histoire d’un veuf étrangement « dérangé » par un vieil arbre dans son jardin, Le petit photographe où l’ennui d’une jeune comtesse est trompé par une romance d’été ou encore Le Vieux dont je ne peux carrément rien dévoiler !

Vraiment je suis amoureuse de la plume et des univers sombres et inquiétants de cette autrice, lisez les Oiseaux, lisez Rebecca, c’est vraiment trop CHOUETTE #AUTOBAN

Daphné du Maurier, Les Oiseaux (et autres nouvelles), Livre de Poche

10 réflexions sur “Les Oiseaux – Daphné du Maurier

  1. Je n’ai pas encore lu d’ouvrage de cette autrice, mais je n’en lis que du bien ! J’ai vu l’adaptation d’Hitchcock et également la plus récente adaptation de « Rebecca » par Netflix. J’ai apprécié les deux et l’univers très particulier me donne envie de découvrir la plume de Daphné du Maurier !
    Comme d’habitude, une très bonne chronique avec beaucoup d’humour 😉

    Aimé par 1 personne

    • Oh merci pour ton message ! 🥰 J’ai aussi trouvé l’adaptation de Rebecca assez réussie même si lenrolan a une atmosphère unique très difficile à retranscrire. J’espère que tes futures lectures te plairont so tu décides de découvrir cette autrice ! 😍

      J'aime

  2. Je suis une fervente convaincue comme toi que Daphné du Maurier est une autrice géniale, et pourtant je ne connaissais pas Les oiseaux !! Merci pour ton article, qui me permet de rectifier cette méconnaissance et de découvrir une nouvelle oeuvre de sa plume !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s