Premières fois

Aujourd’hui, petite chronique un peu spéciale puisque je sharewithyou ma dernière découverte New Adult en date, Sinder (Tome 1 Expérimentation) que son auteure, Jane Devreaux, a eu la gentillesse de me faire découvrir, aussi un grand merci à elle et ma pluie de paillettes habituelle réservée aux amours de Rosy.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sandre River est cataloguée « asociale ascendant psychopathe » par l’ensemble de ses camarades de lycée depuis le tout premier jour. Peut-être parce qu’elle porte des vêtements étranges, peut-être parce qu’elle met trop de noir sur ses yeux… A moins que ses répliques acerbes ne la desservent en permanence. Alors évidemment, lorsque Josh Anderson, rugbyman et accessoire officiel de Marcy Cheparde, fervente adepte de valeurs conservatrices, est obligé de la côtoyer pour un exposé, personne n’est emballé… Jusqu’à ce que la jeune fille ose enfin sortir de son mutisme et ouvrir d’autres horizons à son nouveau partenaire.

Et bien ce premier tome de Sinder a été une lecture très plaisante. J’ai immédiatement trouvé cette histoire touchante, en particulier grâce à son héroïne, qui, si elle peut paraitre un peu clichée de prime abord, gagne en profondeur au fil des pages. Sandre est très solitaire mais ne peut s’empêcher de passer tout son temps libre à stalker les gens qu’elle devrait haïr et à compiler des photos pleines de poésie. J’ai aussi apprécié son franc-parler, (amis des héroïnes fadasses faites vos valises) même si je trouve que certains passages, le début en particulier, auraient gagné à être plus neutres. La vulgarité du personnage est parfois à propos et m’a fait sourire, mais elle est aussi parfois excessive et gâche un peu le plaisir de la lecture. Josh, la deuxième voix de ce roman, est légèrement en retrait mais il m’a plu aussi par son réalisme.

Cette romance New Adult devrait particulièrement plaire aux 16-20 ans (pas avant, explicit content oblige) car comme le titre l’indique (Expérimentation pour ceux qui suivraient pas près du radiateur), il s’agit de découverte amoureuse et l’auteure a vraiment misé sur l’aspect didactique et l’éducation sexuelle tout en gardant bien sûr le point de vue de Sandre, ses craintes, ses désirs, ses répliques cultes. Au delà de l’aspect érotique de l’histoire, la trame relative au personnage de Sandre est aussi plutôt bien menée et les pages se tournent très vite.

Une jolie découverte donc, et même si l’écriture est encore un peu inégale au fil du récit, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce premier opus. N’hésitez pas à aller faire un tour sur le blog de Jane pour en savoir plus !

  Jane Devreaux, Sinder tome 1 Expérimentation. (auteure auto-éditée) 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s