Retweet in your face !

Vous le savez, depuis un moment, votre serviteur se met aux comics. Je suis immédiatement tombée amoureuse de la couv’ de Batgirl, Bienvenue à Burnside (celle-là même qui a contaminé tous mes social networks) en librairie. L’amoureuse de l’univers Batman très dark que je suis a découvert une toute autre ambiance avec ce premier tome.

Après une longue et éprouvante convalescence, la fille du commissaire Gordon décide de s’installer dans le quartier le plus hype de Gotham, Burnside, et de s’offrir un fresh-start. Plongée dans une thèse sur un algorithme prédictif révolutionnaire le jour, justicière la nuit, Barbara va vite être confrontée à une nouvelle menace très personnelle.

Si comme moi vous paniquez à l’idée de vous plonger dans l’histoire d’un personnage qui a connu de multiples versions, DON’T WORRY : Urban Comics a très bien fait les choses et nous parle de Batgirl en long et en large en guise d’introduction avant d’évoquer le projet de ce comics : rendre ses lettres de noblesse à Barbara Gordon, Batgirl the original, qui dans cette version, s’est totalement remise de sa « rencontre » avec le Joker. Prête à endosser à nouveau le costume de son alter-ego de la nuit, la jeune femme repart à zéro.

Bienvenue à Burnside, bienvenue dans un Gotham très fun surtout. Dessins pipous, couleurs chaudes et omniprésence des réseaux sociaux… On est loin des sales aventures de Bruce et de ses copains hiboux. Je l’ai trouvé vraiment beau et hyper chaleureux, à l’image de son héroïne aussi mignonne que badass. Les différents épisodes sont autant de petites enquêtes avec un même fil conducteur jusqu’au dénouement. J’avoue que je n’ai pas trouvé l’enjeu global du comics fou, fou, fou, mais on reste quand même scotché du début à la fin, parce que ça se lit très bien. Au-delà des selfies, des Instagram et Tinder alternatifs, Batgirl n’a pas oublié de se battre et on a droit à de chouette scènes d’action qui bouleversent la narration BD tradi. Et puis j’ai aimé les quelques rappels glaçants concernant le passé de Barbara, tout comme les nombreuses allusions au fait que l’héroïne puisse être incarnée par plusieurs autres personnages. Ces quelques éléments de second plan permettent de contrebalancer la légèreté de l’histoire et du trait.

Si c’est le côté fun de l’univers de Batman qui vous branche, je vous recommande chaudement ce comics, ultraconnecté, girly mais jamais niais, qui rend un bel hommage à Barbara-gorgeous-Gordon.

 

Cameron Stewart, Brenden Fletcher, Babs Tarr, Batgirl, Tome 1, Bienvenue à Burnside, Urban Comics. 

Publicités

2 réflexions sur “Retweet in your face !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s