Little nightmares

En ce jeudi 1er juin, j’ai deux infos cruciales à vous communiquer : c’est l’anniversaire de mon chat et Jason Segel (Marshall de How I met your mother) écrit des livres pour enfants. On ne va pas s’étendre sur la première (tout tourne déjà tellement autour de cette créature) mais en revanche, je vais vous parler du roman jeunesse que Jason Segel a co-écrit avec Kirsten Miller, Cauchemars. Un grand merci aux éditions Bayard Jeunesse pour cette lecture !

Charlie, douze ans, a été contraint de déménager dans un horrible manoir violet et biscornu lorsque son père s’est remarié. Le jeune garçon qui ne parvient pas à se remettre de la mort de sa mère ne parvient pas à s’entendre avec cette nouvelle femme que son petit frère Jack a déjà adoptée. Quelque chose ne va pas avec elle… En fait, Charlie est persuadé qu’elle est une sorcière. D’ailleurs, il y en a une qui veut l’entrainer dans un monde cauchemardesque chaque nuit, quand il ferme les yeux. Lorsque l’horrible femme emporte Jack, Charlie comprend que tout cela est bien réel et qu’il va devoir sa lancer à l’assaut de ses peurs les plus enfouies…

Vous vous souvenez de votre « vous » du collège, qui dévorait des romans fantastiques au CDI ? (Ouais j’étais ce genre de gosse) Et bien croyez-moi, il aurait adoré tomber sur le premier tome de cette saga jeunesse vraiment bien menée.

Charlie a douze ans, il déteste sa belle-mère, cette femme fantasque et bizarre qui vit au milieu des plantes et des décoctions en tous genres, celle-là même qui l’a forcé à quitter sa maison pour habiter au coeur d’un manoir terrifiant. Depuis qu’il y vit, il fait d’horribles cauchemars toutes les nuits. Plus le temps passe, plus il lui semble que la frontière entre la réalité et le monde ténébreux des rêves s’amenuise. Et pour cause, Charlie va découvrir qu’il est possible de traverser cette dimension et d’entrer dans un monde où les cauchemars les plus fous règnent en maitre.

Je n’ai pas pu lâcher mon bouquin pour un tas de raisons. D’abord parce que les auteurs plantent un cadre à la Tim Burton à la fois enchanteur, surréaliste et malsain qui m’a énormément plu. Ensuite parce que l’aventure ne s’essouffle pas et, en me gardant bien de vous spoiler, parce qu’il est particulièrement jouissif de découvrir un tas de créatures symbolisant nos peurs les plus primaires. (Flippés de clowns, araignées et j’en passe, vous allez adorer) Enfin, les plus grands (ça c’est le « vous » du présent) apprécieront tout particulièrement la façon qu’ont les auteurs de traiter l’idée même de cauchemar, avec énormément de finesse et de poésie.

Idéale à douze, treize ans, la lecture de ce roman est cependant conseillée à tous âges par la maison (La Taverne de Rosy ouaip’), comme pour n’importe quel ouvrage jeunesse de qualité. Une suite est déjà en préparation mais la bonne nouvelle pour les amateurs de one-shot c’est que ce premier tome a une vraie fin et peut donc tout à fait se lire seul aussi.

 

Jason Segel, Kirsten Miller, Cauchemars, tome 1, Bayard Jeunesse

Publicités

2 réflexions sur “Little nightmares

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s