Double trouble

La Team thrillers CHM fait sa rentrée sur le blog et on a commencé en force avec une petite lecture commune des familles avec Chaton : Rituels d’Ellison Cooper, qui marque le début d’une nouvelle saga policière ! La 4e de couv’ alpaguant les fans d’Hannibal Lecter (ce petit ours en sucre), forcément, on n’a pas tardé à se ruer dessus…

D’ailleurs, pour lire la chronique du Charmant Petit Monstre, c’est par ici !

Washington D.C. Dans le sous-sol d’une maison abandonnée, on retrouve le cadavre d’une jeune fille dans une cage. Les symboles mayas retrouvés sur les lieux ainsi que la drogue hallucinogène qui a été injectée à la victime laissent tout de suite présager une enquête complexe, sur les traces d’un tueur particulièrement tordu. Le FBI décide de confier l’affaire à Sayer Altair, agent et spécialiste en neurosciences. Avec son équipe, cette spécialiste du comportement des tueurs en série s’engage dans un contre-la-montre pour mettre la main sur cette ombre insaisissable.

Si je n’avais qu’une impression à retenir de ma lecture, ce serait celle d’avoir dévoré un épisode d’Esprits Criminels, vraiment.

Mais on va p’tête développer hein.

Alors qu’elle est au beau milieu d’une étude sur le cerveau d’un tueur en série condamné et détenu, Sayer Altair est donc réquisitionnée par le FBI pour une affaire particulièrement sordide et énigmatique. Quelqu’un a visiblement enfermé une jeune femme dans une cage, l’a droguée et l’a laissé mourir là, dans une mise en scène proche de rituels shamaniques mayas… Ambiance. Une team d’élite est formée de toute urgence et profilers, scientifiques et enquêteurs s’apprêtent à renoncer au sommeil et s’aventurer sur un terrain plus que dangereux pour retrouver le tueur.

Pourquoi faire le parrallèle avec Criminal Minds (à prononcer à l’américaine en se la racontant) ? Parce que ce thriller va juste à douze mille à l’heure. Chaque chapitre constitue un nouvel élément clé de l’enquête, il n’y a absolument aucun temps mort. Bien sûr, il y a eu un petit revers de médaille me concernant par rapport à cela et j’en parlerais après, mais il n’en demeure pas moins que je n’ai pas pu lâcher ce roman. Investigations, fausses pistes, découvertes, suspects, rebondissements… ça n’arrête pas et chaque page nous donne envie de passer à la suivante.

Pour moi, au niveau de l’intrigue, c’est plutôt tout benef, puisque j’avais très très peur d’une fin que je voyais se profiler depuis un moment… Et puis non, j’ai été agréablement surprise.

Là où, en revanche, Rituels m’a laissée beaucoup plus froide, c’est au niveau du style. L’intrigue est menée tambour battant, ce qui est génial, mais du coup, j’ai trouvé que la plume était assez « utilitariste », dans le sens où tout me semblait fait pour faire avancer l’histoire, au détriment de la profondeur des personnages ou de l’installation des décors et de l’ambiance. Je pense notamment à des dialogues trop mécaniques qui m’ont fait tiquer, quand Sayer s’adresse à un consultant pour en apprendre plus sur les symboles mayas retrouvés sur la scène de crime. Si l’explication est claire pour le lecteur, la scène manque cruellement de naturel en contrepartie…

C’est sûrement pour ça que les personnages n’ont pas laissé une empreinte mémorable dans mon esprit. Alors s’agissant d’une saga, il ne faut pas écarter la possibilité qu’ils soient tous plus nuancés, plus creusés à travers les prochains romans, mais c’est vrai que dans Rituels, leur psychologie est reléguée au second plan par rapport au coeur de l’intrigue. Mention spéciale ceci dit au voisin de Sayer pour lequel on a eu un crush immédiat avec Chaton !

Et on en vient au personnage de Sayer Altair, qui est une femme noire, agent du FBI et neuroscientifique (j’ai envie d’applaudir à m’en faire mal aux mains pour ce choix d’héroïne de saga policière !). L’étude qu’elle mène est assez passionnante (on veut en apprendre plusseplusseplusse !) et j’espère pour la suite que son personnage prendra vraiment du relief parce que je pense qu’elle a énormément de potentiel, au-delà d’une personnalité de flic à la vie privée fucked up assez classique.

BON AU FINAL TU NOUS LE CONSEILLES OU PAS, PARCE QU’ON COMPREND PLUS RIENG NOUS ?!

Les défauts que j’ai pointé font qu’il ne me restera peut-être pas longtemps en mémoire, c’est sûr, mais si vous aimez les enquêtes passionnantes, addictives, les polars qui tiennent leurs promesses point de vue rythme, oui, très clairement, vous trouverez votre compte et bien plus encore. J’ai passé un très bon moment de lecture avec Rituels et c’est déjà une très bonne chose.

 

Pumpkin Autumn Challenge : 8/12

 

Ellison Cooper, Rituels, Cherche Midi

Publicités

3 réflexions sur “Double trouble

  1. Pingback: Rituels – Ellison Cooper

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s