Paris est magique !

C’est avec Les Enchantements d’Ambremer (et émotion) que je clôture officiellement mon Pumpkin Autumn Challenge cette année ! En attendant le bilan, je voulais vous parler un peu de ce petit bouillon d’imaginaire qui ouvre la saga du Paris des merveilles de Pierre Pevel.

Des passages secrets ont toujours existé entre notre monde et l’Outremonde, la royaume des fées, des dragons, des licornes (hiiiii) et autres êtres merveilleux mais aujourd’hui, depuis que les fées ont officiellement révélé leur existence, nos deux dimensions cohabitent pacifiquement et le Paris d’Haussmann s’est enrichit de tous nouveaux habitants. C’est une histoire insolite de triche dans un cercle de jeu parisien qui mène le mage Griffont sur une plus sombre affaire de trafic d’objets enchantés. Les enlèvements, les meurtres et les attaques de gargouilles commencent à pleuvoir autour de lui, mais fort heureusement (ou pas ?), il pourra compter sur l’aide d’une fée renégate resurgie de son passé.

Ce livre, c’est un peu un roman de Jules Verne qui ne se prendrait pas au sérieux. Dès les premières pages, Pierre Pevel nous embarque totalement dans son Paris de la Belle Epoque, avec un petit bonus : aux humains basiques (#boring) se mêlent sorciers, gnomes, chats ailés et autres arbres parlants. Les chevaux côtoient les premières automobiles et la ville devient le terrain de jeu, à la nuit tombée, d’une foule de créatures plus ou moins bien intentionnées. Le soin apporté aux décors et le mélange de rigueur historique et d’imaginaire foisonnant font absolument tout dans cette histoire.

L’un de nos héros parisiens est un mage du cercle Cyan, l’une des confréries majeures de sorciers. C’est un genre de Sherlock Holmes avec des pouvoirs quoi. Et ce n’est pas un psychopathe.

Notre deuxième tête d’affiche est Isabel de Saint-Gil, une fée qui n’a guère ses entrées dans le Royaume d’Outremonde et qui semble avoir de jolies prédispositions pour la cambriole. Tous deux vont se trouver mêlés à une enquête qui dépasse de loin les compétences habituelles de ce cher Griffont, aux frontières des deux mondes.

Aventure, rebondissements, investigations en tous genres, on n’a pas le temps de s’ennuyer, et en cela, ce premier tome du Paris des Merveilles est un excellent roman d’aventure. Si on ne se marre pas à proprement parler en lisant ce livre, Pierre Pevel semble avoir opté pour un ton facétieux et cherche constamment à faire sourire son lecteur, parfois en l’invectivant directement.

Pour toutes ces raisons, j’ai passé un très bon moment avec ce roman. Après, je dois reconnaitre que ce n’est pas mon genre de littérature de prédilection. Il y a un je-ne-sais-quoi d’un peu trop vintage et nostalgique dans le style qui plaira surement aux amateurs, mais qui, pour ma part, m’a laissée un peu insensible. C’est comme si j’avais suivi d’un oeil un peu distant l’histoire de ces personnages sans pouvoir vraiment m’y attacher. Pierre Pevel a cependant une très jolie plume et un talent de conteur certain, ne serait-ce que lorsqu’il dresse sous nos yeux son Paris des merveilles.

Ah et aussi, y a des licornes.

 

Pierre Pevel, Le Paris des merveilles tome 1, Les Enchantements d’Ambremer, Folio SF

9 réflexions sur “Paris est magique !

  1. Décidément ! Ça fait plus d’un an qu’il est dans ma PAL et tout à coup, en deux semaines tu es déjà là seconde personne à le chroniquer. Il est temps que je m’y mette !
    Par contre je suis deg’, tu m’as prise de court, j’allais publier un article avec exactement le même titre!!! 🤣

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s