What happens in Vegas stays in Vegas… Ou pas.

DIX MILLE VISITES LES ENFANTS ! Prettyrosemary a un an dans approximativement deux jours, vous ne pouviez pas me souhaiter un plus bel anniversaire bloguesque les enfants. Je vous aime. Pour fêter ça, petit article sur la nouvelle récidive de mes héroïnes Christina Lauren, récidive que j’attendais avec impatience : Sweet Filthy Boy, le premier tome de la saga Wild Seasons avec des nouveaux personnages, des nouvelles répliques épiques, de nouvelles scènes sekseïïï et de jolies couv’. Un grand merci aux éditions Hugo&Cie pour cette découverte !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour fêter dignement la fin de leurs études, Mia et ses acolytes Harlow et Lola décident d’enchaîner les shots à Vegas et d’oublier la perspective navrante d’un avenir so boring dans le monde des affaires. Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est de se réveiller le lendemain mariées à trois quasi inconnus. Alors que les deux autres comptent se montrer raisonnables et annuler leur erreur de la veille, Mia, après avoir passé une nuit assez incroyable, choisit de suivre Ansel, son nouveau mari français à Paris. Cette décision UN BRIN IMPULSIVE la forcera à faire des choix cruciaux, pour le meilleur ou pour le pire. (wedding joke inside)

Bon, d’abord, moi, le coup du mariage à Vegas sous alcool, j’adhère. Me marier en robe de location avec la bénédiction d’Elvis, c’est un peu mon rêve. (Et le pire, c’est que je ne plaisante pas.) La situation initiale est assez savoureuse, tout comme la suite, qui bien que surréaliste, colle parfaitement aux nouveaux personnage créés par les deux auteures. Un type ultra impulsif, et une fille un peu perdue et rongée par les regrets changent radicalement de vie, persuadés de ne pas avoir fait une énorme connerie, en dépit des alertes émanant de toutes parts. Les duos étaient déjà au coeur de la saga Beautiful Bastard, une fois encore, l’alchimie fonctionne entre ces deux-là.

Sweet Filthy Boy met plus l’accent sur l’érotisme, avec tout le talent qu’on connait à Christina Lauren, dans un Paris idéal, avec toute sa cohorte de clichés mais aussi de réalités : les gens ne savent pas conduire, se déplacer à pied sans manquer de crever ou terminer une phrase par autre chose qu’un « VDM » agacé.

Comprendre, l’humour n’a pas déserté cette nouvelle saga, et je n’en attendais pas moins. Les personnages satellites qui feront les prochains tomes m’ont bien fait rire, et j’ai vraiment hâte de lire la suite ! Sweet Filthy Boy sort demain en librairie, fans du genre, enjoy.

 

Christina Lauren, Wild Seasons tome 1 : Sweet Filthy Boy, Hugo&Cie. (à paraitre le 5 mars 2015.)

Publicités

2 réflexions sur “What happens in Vegas stays in Vegas… Ou pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s