Immunités adaptatives

Il y a peu, je vous parlais de mon gros coup de coeur pour Feed. Je n’ai pas pu attendre longtemps avant de m’attaquer à la suite et là, présentement, je suis comme une dingue à l’idée d’un tête-à-tête avec le troisième et dernier opus.

Cette chronique est juste FORMELLEMENT INTERDITE A TOUS CEUX QUI N’AURAIENT PAS LU LE PREMIER ! (Ceux qui s’en foutent par contre peuvent y aller, mais s’il s’en foutent, en principe, ils ne la liront pas non plus.)

Quelques mois ont passé depuis la fin de la campagne présidentielle que les blogueurs d’Après la fin des temps avaient suivi d’assez près pour en faire les frais. Incapable de se remettre de la mort de sa soeur (Moi, pareil, je suis toujours sous médicaments), Shaun Mason ne cesse de l’entendre dans sa tête et tout ce qu’il désire, c’est la venger. Lorsqu’un médecin échappé du CCPM débarque dans le QG des blogueurs et qu’ils apprennent qu’elle a techniquement été déclarée morte, la face cachée de l’iceberg-méga-complot commence à apparaitre…

Changement de point de vue (Georgia n’étant plus en capacité d’assurer le job) dans Deadline : on se glisse dans l’esprit plus que torturé de Shaun. Sa soeur ne l’a pas vraiment quitté puisqu’il l’entend toujours dans sa tête quand ses hallucinations ne tournent carrément pas à la 3D-Imax. Bon, moi, j’ai partagé la douleur de Shaun de A à Z tant je me suis immédiatement attachée à ces personnages. Qu’elles soient plus ou moins crédibles, ces hallus nous offrent un récit double, et j’ai adoré le fait que la « voix » de Georgia soit l’image de ses intuitions les plus intimes.

Après l’intrigue de la campagne présidentielle de Feed, on s’attaque vraiment à tout le mystère qui entoure le fléau des zombies et le virus Kellis-Amberlee. J’étais vraiment sur les dents même s’il a fallu que je relise certains passages deux ou trois fois pour être certaine d’avoir tout saisi puisqu’il y a un aspect beaucoup plus scientifique. A côté de cela, il y a toujours autant d’action, des attaques de zombies, des guns et des filles canons en débardeur/treillis. Et CETTE FIN. Amateurs de cliffhangers, vous allez être plus que servis. Je vous déconseille d’ailleurs de vous procurer le 2 et le 3 séparément, sauf si vous aimez souffrir.

Toujours bien écrit, rythmé, original, touchant et avec un suspense incroyable, Feed a de quoi vous rendre accro si vous êtes adeptes du genre. Suite et fin très très prochainement.

Mira Grant, Deadline (Feed II), Folio SF. 

Publicités

3 réflexions sur “Immunités adaptatives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s