Princesse

Le blog a fêté ses quatre ans ce mois-ci, et il y a presque quatre ans aussi que Florence Cabre me confiait son premier roman, Iris Chevalier et les secrets du jardin. Ces derniers jours, j’ai eu le plaisir de lire le dernier opus de la trilogie de la jeune héroïne du Jardin du Luxembourg, Iris Chevalier et le Cristal de Fatum. Encore merci à Florence pour sa confiance et un grand bravo pour l’ultime chapitre de sa si belle histoire !

Depuis la cérémonie de l’unisson des planètes, il n’y a plus qu’une chose qui compte pour les amis d’Iris : sa sécurité. Cela irrite
encore plus son caractère explosif. La population galouk sur terre est affolée par les rumeurs d’attaques et de guerre naissante. D’autant plus qu’un parti politique xénophobe, le Conseil des Justes, voit le jour et se renforce. L’académie De Vinci devient un internat fermé et obligatoire, où l’atmosphère autrefois conviviale se détériore. Entre l’amnésie sélective de son père, son récent pouvoir de guérison et la menace d’Otaktay, Iris est encore une fois contrainte aux secrets et à la prudence. Mais pour mener à bien la nouvelle mission que sa grand-mère lui a confiée, elle devra prendre des risques démesurés et se battre contre un sentiment encore inconnu : la peur. (résumé 4e de couv)

Ce qu’on aime dans les sagas jeunesse, c’est quand elles grandissent avec nous. Alors je suis peut-être un peu vieille pour dire ça, mais je crois que les jeunes lecteurs d’Iris apprécieront par-dessus tout de la voir évoluer de cette façon. Depuis le premier tome, notre héroïne a grandi, ce n’est plus la petite fille qui a découvert qu’elle était une Galouk et qui a intégré l’Académie De Vinci mais bien une adolescente consciente de ses pouvoirs et en proie à de (trop ?) grandes responsabilités. Pour accompagner ce changement, c’est aussi la plume de l’autrice qui s’est affirmée et qui a gagné en maturité.

J’ai beaucoup aimé l’intrigue de ce troisième opus qui se fait plus punchy à mesure qu’approche le dénouement. L’univers si particulier du roman, entre réel et fantastique s’étoffe aussi. (J’ai particulièrement apprécié L’Encrier… mais on n’en dira pas plus.) Evidemment, comme beaucoup d’autres lecteurs je pense, j’attendais avec impatience l’épisode « Galoucie », même si j’ignorais comment il allait être intégré. Alors sur ce point, j’avoue avoir été un peu frustrée. J’ai adoré les bases que l’autrice a posées, mon seul regret c’est la façon dont tout cela nous est raconté, sur le mode de l’ellipse. Si seulement on avait pu en avoir plus !

L’atmosphère plus sombre de ce troisième tome était aussi franchement bienvenue. L’ambiance un peu farfelue de l’Académie est franchement entamée par le climat de suspicion générale et la montée d’un groupe xénophobe, le Conseil des Justes. Après, sur ce point précis, j’ai pu être un peu gênée parfois par des similitudes trop évidentes avec Harry Potter, même si le propos demeure intéressant.

Un joli final pour Iris et son univers si chaleureux donc ! Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur le site de Florence :

https://www.irischevalier.net/

 

Florence Cabre, Iris Chevalier et le Cristal de Fatum, Librinova

2 réflexions sur “Princesse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s