Into the woods

Avec Chaton Charmant Petit Monstre, on est légèrement focus SFFF en ce moment, mais ça nous empêche pas d’être des super-héroïnes multitâches…

… aussi nous nous sommes embarquées récemment dans une nouvelle lecture commune. Aujourd’hui on va causer de notre dernière découverte de la Team Thrillers du Cherche Midi, Amour entre adultes, un roman danois commis par deux auteurs se cachant sous le pseudonyme d’Anna Ekberg. Au programme : adultère, mensonges, meurtre et jogging dans les bois. Du gourmang-croquang quoi.

Christian attend patiemment sa femme au volant de sa camionnette. Lorsque sa silhouette parait, dans sa tenue de jogging, et qu’elle commence à courir, il sait qu’il va la suivre… qu’il va accélérer… Il ne veut plus penser à Leonora comme son épouse, comme la mère de son enfant. Elle est une étrangère, celle qui s’apprête à le détruire. La seule chose à faire, c’est de mettre fin à sa vie le premier. Qu’est-ce qui l’a mené là ? Va t-il le faire ? Et qu’est-ce qui se passera, ensuite ? Mystère… et boule de gomme. (ou comment niquer toute la tension en deuxdeux.)

Si le titre et la couv’ ne m’ont pas parlé plus que ça au début, ce qui est certain, c’est que la danish touch et la promesse d’un chouette thriller domestique m’ont bien plus enjaillée ! Je suis toujours adepte d’une bonne histoire de couple qui vrille, parce que la paix des ménages, c’est bien connu, c’est bon pour la vraie vie.

A l’instar de plusieurs de mes lectures thrillers chez le Cherche Midi, je pense à Confession de Richard Montanari ou plus récemment au génial 37 fois de Christopher Yates, ce roman commence très fort. Un mari qui s’apprête juste à renverser sciemment et froidement sa femme pour une raison qu’on ignore encore. AMBIANCE.

Après cette introduction choc, les auteurs opèrent un retour en arrière, nous plongeant au coeur du couple que forment Leonora et Christian. Après de longues années difficiles à se battre contre la maladie de leur fils, ces deux-là semblent enfin avoir droit à un répit bien mérité. Mais une infidélité de Christian va tout faire basculer et c’est le point de départ d’une véritable descente aux enfers.

Le gros point fort de ce thriller selon moi, c’est bien le personnage de Leonora. Après s’être battue comme une folle pour son fils et avoir renoncé à sa carrière de violoniste, après des années de mariage, elle refuse tout simplement d’être cette énième victime délaissée par son mari pour une femme plus jeune. A travers elle, c’est cette cruelle injustice qui est décortiquée, mais aussi ce qu’on met dans le mariage et ce qu’on y abandonne parfois trop vite. Ce n’est pas tant qu’il est facile d’avoir de l’empathie pour elle (vous verrez bien pourquoi !) mais qu’elle incarne quelque chose de très touchant.

Du coup, ce qui n’aurait pu être qu’une banale histoire d’adultère va alors basculer dans le très, très noir et les auteurs nous réservent quelques twists bien savoureux et une ou deux scènes bien marquantes.

Ceci dit, ce roman ne m’a pas enthousiasmée comme jaja non plus, soyons honnêtes… D’abord parce que le rythme est assez inégal, la faute à un procédé auquel je n’ai pas adhéré du tout : les chapitres dédiés à l’histoire de Christian et Leonora sont entrecoupés de conversations entre le flic chargé de l’affaire à l’époque et sa fille. C’est un peu Père Castor qui raconte l’histoire quoi. Rosy a eu beau chercher, elle n’a pas trouvé l’intérêt du truc, à part lui couper son fun.

Ensuite parce qu’il m’a manqué de l’authenticité dans les réactions des personnages. Certaines extrémités semblent probables dans les moments les plus critiques du récit, mais tout ce qui a trait aux prises de décisions de Christian en général… Erf.

Enfin, si certaines réflexions sur la psychologie du couple m’ont plues, globalement je n’ai pas été transcendée par le traitement de l’adultère dans ce roman, déjà-vu et versant un peu dans le cliché tout simplement.

Un thriller agréable à lire donc, d’autant qu’à quelques redondances près, le style coule tout seul, mais qui ne me restera pas longtemps en mémoire. Dommage, je suis persuadée qu’il y avait beaucoup plus à faire avec cette idée de départ…

Anna Ekberg, Amour entre adultes, Le Cherche Midi

Publicités

5 réflexions sur “Into the woods

  1. Pingback: Amour entre adultes – Anna Ekberg

  2. Ta chronique me rend toute perdue. J’aime l’idée qu’on part sur un crime atroce et que le récit revient sur ses origines un peu comme Chanson douce. Et d’autres éléments avaient l’air pas mal intéressant, mais ta fin de chronique m’a quelque peu refroidie même si je suis toujours à fond en même temps xD

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s