Bilan du mois d’août 2019 !

Sous mon doux ciel de BZH, l’ambiance est déjà à l’automne, ce qui ravit mon petit coeur de meuf du froid, mais c’est pas pour autant qu’on va abandonner aussi lâchement ce pauvre mois d’août, fort prolifique en terme de bingereading ! Ceylheure du bilan, avec le score pas dégueu de 9 lectures, dont vous pouvez retrouver les chroniques ci-dessous, comme toujours :

Le Sang des Mirabelles (#QuandRosyRenoueAvecLaLittéFrançaise #ContesEtMerveilles); Feed (#LaRelectureQuiFaitPlaiz #Zombies #ToujoursDansMonBoomBoom); Daisy Jones & The Six (#CoupDeCoeur #FleetwoodMacStyle #Seventies); Dans la forêt (#HMSFFFPostapooow #RosyPassionGallmeister #DuTrèsBonEtDuMwé); Le Matin de Neverworld (#UnYApasEcritAvecLesPieds #TimeLoop #QuandUnVieuxChelouVientFrapperAtaPorteEnPleineNuitCaPue); L’Empreinte (#EncoreUnCoupDeCoeur #NouveauJournalisme); America n°8 (#DeLaRaceEnAmérique #InterviewDeRusselBanksàLireDeTouteUrgence); Le Secret le plus sombre (#ThrillerDomestique #CalaPasFait #QuandTouteLintrigueEstRevéléeAuDébutDuBouquin); Agatha Raisin 4, Randonnée mortelle (#LaRandoCestDangereux #AgathaVaTellePécho #JePourraiEnLire1000)

Parmi les chroniques postées cet été, mes conseils GF et poche sont les suivants… Roulements de maracas…

J’ai hésité avec Daisy Jones dans un tout autre style, mais j’avoue que L’Empreinte est un livre qui m’a vraiment, vraiment marquée le mois dernier. En mettant en parallèle son histoire personnelle (l’autrice a été victime enfant d’un grand-père pédophile) et une affaire de meurtre qui l’a touchée de près pendant ses études de droit, Alexandria Marzano-Lesnevich nous livre un travail journalistique dingue, mêlant thriller, réparation personnelle et questionnement de la peine de mort…

Côté poche, j’aurais pu tricher et vous conseiller de vous procurer Feed illico pour la soixante-douze millième fois mais je vais plutôt mettre à l’honneur Dans la forêt de Jean Hegland. Deux soeurs survivent à l’effondrement de notre civilisation au coeur d’une forêt qui va peu à peu se muer en une ressource intarissable de richesses. Une très bonne lecture quoiqu’un peu trop contemplative à mon goût, mais je vous laisse découvrir la chronique de ma chère Tata Alberte qui en parle si bien que t’es déjà en librairie.

 

Et du côté de ton challenge #HMSFFF ?

A l’instar de notre ami Deacon le poète qui contemple la majesté de l’horizon en pensant à tous les mutants qu’il va bientôt dézing, le #HMSFFF s’était mis aux couleurs du post-apo en août et pour l’occasion, Rosy a débloqué son titre d’Explorateur avec une relecture : Feed qu’on ne présente plus et qui m’a encore TELLEMENT, mais TELLEMENT enjaillée, et le livre dont je vous ai déjà rebattu les oreilles plus haut, Dans la forêt.

Un très bon cru donc, en même temps j’ai pas pris beaucoup de risques mais comme le crédo de notre challenge c’est FEYTOIPLAIZ, je suis dans les clous.

 

Allez, au lieu de déblatérer dis-nous plutôt ce que t’as vu de sympatoche le mois dernier !

La bonne petite claque dans la tronche c’est la série The Boys. Dans un monde où les super-héros sont tout puissants et largement corrompus par la gloire et les contrats de merchandising, une petite bande de mauvais garçons qui se fait appeler « The Boys » entend bien s’attaquer au dark side des types en slip. C’est ultra noir, ultra violent et très, très cynique, comme un bon coup de poing envoyé à la face de Marvel (et pourtant vous savez combien j’aime Marvel, mais ce pendant maléfique est juste jouissif). Et je ne me suis toujours pas remise de la performance d’Antony Starr, sorte de Superman ultime mais… rha, ce serait dommage de raconter quoi que ce soit, mais c’est le genre de personnage que tu risques pas d’oublier de sitôt.

Sans surprise, j’ai bouffé en deux jours la saison 2 d’une des séries que j’attendais le plus et qui est presque sortie en toute confidentialité au beau milieu de l’été. La suite de Mindhunter tient laaaaaaargement ses promesses, comme quoi Finchy a bien raison de prendre son temps, et on s’enfonce un peu plus dans les méandres des esprits tortueux des serial-killers américains tandis que la vie perso de notre joli trio de pionniers est de plus en plus affectée… Toujours de la bonne musique, toujours des épisodes à durée variable parce qu’une bonne histoire ne tient pas forcément dans 10 fois 50 minutes, et toujours mon Billou d’amour. Ça va être long d’ici la 3, mais on attend parce qu’on sait que ce sera bien.

Mon p’tit ciné de l’été, c’était Toy Story 4, parce qu’en dépit des retours bien tièdes autour de moi, j’ai pas pu résister. TOY STORY QUOI. Bon, je vais pas mentir, j’ai pas trouvé ça dingue hein, rien à voir avec la magie des premiers mais j’ai quand même passé un très bon moment. Le film est bien rythmé, certains personnages comme les peluches de fête foraine mettent bien le zbeul comme il faut, et globalement l’histoire m’a plue. Après, voilà, depuis le 2, le schéma se répète et comment dire que… rien de nouveau à l’horizon quoi. 😉

 

Et la PS4, elle a avalé du disque en août ?

Un peu mon n’veu ! J’ai déniché une pépite dans les bacs d’occaz de Micromania, le genre de jeu sur lequel tu tombes qu’une fois tous les douze ans : Bendy and the Ink Machine, un jeu d’horreur cartoonesque qui nous emporte dans les ateliers de création maudits d’un genre de Mickey à l’ancienne très, très flippant. Il y a de bonnes énigmes et surtout l’ambiance est tellement soignée… Si vous tombez par hasard sur cette satire de Disney, ne passez pas à côté !

 

Et voilà, il est grand temps de dire adieu à l’été et coucou aux citrouilles et à Halloween (c’est ben connu, la blogo n’a aucune patience et est une chouille obsessionnelle mais on vit bien)

5 réflexions sur “Bilan du mois d’août 2019 !

  1. Le Matin de Neverworld me tente beaucoup, et comme toi, j’ai adoré The boys. Je l’ai commencée par curiosité et j’ai eu du mal à ne pas regarder tous les épisodes d’un coup ! Vivement la suite, c’est cruel de nous faire attendre là…

    Aimé par 1 personne

      • Olala PrettyRosemary merciiiii pour le guest-star trop pipouche qui fait trop trop plaisir *0*
        Bendy and the ink machine me fait vachement penser à Cuphead visuellement ? Est-ce que c’est une coïncidence ou est ce que c’est « une coïiiinciiiideeeence qui n’en est peut-être poooo uuuuunes? » (Si tu as la ref, tu es élue queen of the month de la blogo :P)
        Et bordeeeeel comment vous me donnez tous envie d’engloutir Mindhunter depuis 1 semaine sur TW ! Je connaissais pas du tout mais ça à l’air pépite!!
        Joli mois de septembre, qu’il rime avec nouveaux stylos, chaï latte et feuille à carreaux (ça va être compliqué que septembre rime avec les 3 sachant que rien ne rime de base, tu noteras ! (Alberte est fatiguée et devrait aller se pieuter x))

        Aimé par 1 personne

      • Ahah non je vais te décevoir sur ce coup, je n’ai pas la ref ! Et je ne connaissais pas du tout Cuphead, pour être allée jeter un œil je confirme que y a un air de famille ! Ceci dit ça a pas l’air d’être le même studio.. 🤔
        Et ouais tu DOIS mater Mindhunter, c’est l’une des meilleures séries du catalogue de Netflix à mon humble avis !

        Joli mois de septembre ! ❤

        Aimé par 1 personne

      • Pas de déception, promis aha
        C’est issu des vidéos Crossed de Karim Debbache, maintenant tu as la ref 🙂
        Ah ouais, chaud, ça se ressemble pas mal! Ca m’a l’air chouettos en tout cas 😀

        Et comment avouer ma passion pour les serial killer (dit comme ça ça parait bizarre mais t’as compris) donc je pense que cette série va passer sous mes noeils ! (Bon j’ai pas Netflix mais je vais bien trouveeeeer mouhaha)

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s